Parfois l’art imite la vie et parfois la vie imite l’art. Aujourd’hui, nous vivons cette dernière version… et elle s’appelle : Terminator . Nous ne savions pas, quand nous avons vu Arnold pour la première fois prononcer la phrase : «Je reviendrai», en 1984, que nous regardions notre véritable avenir.

Pour ceux qui ne s’en souviennent pas, Terminator s’est déroulé en 1984 à Los Angeles lorsqu’un cyborg est renvoyé de 2029 pour tuer Sarah Connor. La prémisse est qu’à un moment donné, Skynet, un système de défense à intelligence artificielle, a pris conscience de lui-même et a lancé une guerre nucléaire dans son effort pour détruire la civilisation et les humains qui l’ont construite. John Connor menait la résistance contre Skynet et était proche de la victoire.


Dans une ultime tentative de victoire, Skynet a envoyé le Terminator, un cyborg, dans le passé pour tuer Sarah Connor avant que son fils, John, ne puisse naître. La résistance a renvoyé Kyle Reese, leur meilleur soldat, pour tenter de sauver Sarah.

Bien que les noms aient peut-être été modifiés pour protéger les moins innocents et que nous ne soyons peut-être pas en 1984, ne vous y trompez pas, nous sommes vraiment en proie à l’apocalypse à laquelle Linda Hamilton faisait face alors qu’elle partait vers le coucher du soleil. .

Notre Skynet s’appelle Silicon Valley et c’est un camarade de la gauche américaine.

Contrairement à Skynet, qui a pris conscience de soi, la Silicon Valley regorge de personnes qui semblent n’avoir aucune conscience de soi. Ils proposent des idées que les gens normaux reconnaissent comme ridicules – par exemple, les hommes peuvent accoucher, l’Amérique est systématiquement raciste et le financement de la police conduit à des rues plus sûres – mais ils pensent qu’ils ont raison sur tout.

Il suffit de regarder le monde dans lequel ils existent.

La Bay Area est envahie par les sans-abri, avec des toxicomanes littéralement étalés sur les trottoirs ; les rues sont couvertes d’excréments humains et d’aiguilles hypodermiques ; la violence est hors de contrôle ; et tant de criminels volent à l’étalage en toute impunité à la vue des employés et des caméras que les chaînes nationales et les magasins Mom & Pop doivent fermer leurs portes parce qu’ils perdent tellement d’argent. De plus, leurs appels au financement de la police persistent, malgré des pics de violence extraordinaires.

La gauche est tout sauf consciente d’elle-même. Ils poussent des politiques insensées qui conduisent à la destruction littérale de la société et croient encore en quelque sorte qu’ils défendent les opprimés. Ils prétendent que l’Amérique est raciste alors qu’en fait, les États-Unis sont peut-être la nation la moins raciste de la planète.

Bien sûr, rien de tout cela n’aurait d’importance si la Silicon Valley n’était aujourd’hui que la terre agricole endormie d’autrefois lorsque Hewlett & Packard a lancé sa société en 1939, ou même jusqu’en 1976 lorsque Apple a été lancé.

Mais la Silicon Valley n’est plus cette banlieue tranquille et sereine. Au contraire, il est devenu la plaque tournante de notre Skynet. La Silicon Valley, entre les médias sociaux, l’hébergement d’informations et les communications, a pris la main sur pratiquement tous les citoyens américains. La confidentialité n’existe plus. Le libre échange d’idées n’existe plus. Les opinions qui diffèrent du script approuvé ne sont plus autorisées et sont bannies de la place publique.


La Silicon Valley, en général, et les médias sociaux, en particulier, ont dressé les Américains les uns contre les autres tout autant que Skynet a dressé les humains les uns contre les autres via la guerre nucléaire. La vérité est que les médias sociaux sont encore plus insidieux que Skynet. Au moins avec la guerre nucléaire, vous comprenez que l’ennemi est bien un ennemi et vous reconnaissez le danger mortel qui nous attend.

Les médias sociaux créent des ennemis là où il y avait de l’amitié, ils créent des relations victime-oppresseur là où il n’y en a pas, et ils fournissent des outils aux groupes pour attaquer des individus avec des idées non approuvées et le faire à la fois en ligne et hors ligne, généralement en toute impunité.

Comme Skynet, qui a commencé comme un outil utile pour résoudre divers scénarios et a fini par se transformer en un outil pour mener une guerre réelle, les médias sociaux ont commencé comme un outil utile pour se connecter avec des amis et sont devenus un outil permettant aux citoyens de partir en guerre les uns contre les autres.

En plus de monter les gens les uns contre les autres, l’autre aspect de Terminator qui sonne beaucoup trop vrai en 2021 en Amérique est l’effacement de l’histoire. Le Terminator est revenu dans l’histoire pour tenter d’éliminer Sarah Connor afin d’empêcher John Connor d’exister.


De la même manière, les médias sociaux, BLM, Antifa et les démocrates au sens large effacent activement l’histoire américaine.

D’abord, ce sont les statues des généraux confédérés, puis ce sont les pères fondateurs, suivis en peu de temps par la tante Jemima et M. Potato Head et le Dr Seuss. La moitié de l’histoire est effacée et l’autre moitié est réécrite. L’Amérique n’est plus née en 1776, mais en 1619. L’Amérique n’est plus fondée sur la liberté, mais sur l’esclavage. L’Amérique n’a jamais été une terre d’opportunités, mais une terre d’oppression.

Le dernier élément, et peut-être le plus troublant, du film Terminator est le fait que Skynet n’a jamais abandonné. Bien que le film se soit terminé avec le cyborg écrasé à mort dans une presse, nous savons tous que ce n’était pas la vraie fin de l’histoire. Non seulement le cyborg a survécu, mais Skynet a continué à envoyer de nouveaux et meilleurs assassins pour tuer Sarah ou John ou détruire d’une manière ou d’une autre le passé pour empêcher l’avenir.

Donald Trump est notre John Connor et son mandat à la Maison Blanche a été la démonstration parfaite de cette machine d’attaque débridée :

Quatre ans de canular russe, même après qu’il a été prouvé qu’il était manifestement faux… Les enfants en cage… « Suceurs et perdants »… « De bonnes personnes des deux côtés »… Trump est raciste… Trump est sexiste… Trump déteste les immigrés… Trump est fasciste… Obstruction à la justice… Sans parler de la destitution. Et quand tout cela échoue, nos Skynets américains ont volé de manière flagrante une élection sous le couvert du silence et attaquent maintenant en tant que « suprémacistes blancs » les personnes qui signalent le vol. Et puis une autre destitution !

La gauche était et est tout simplement implacable. Comme Skynet, les gauchistes n’abandonnent littéralement jamais, jamais. Même lorsque vous pensez qu’ils sont vaincus, lorsque vous remportez la plus haute fonction du pays, ils trouvent de nouveaux moyens de contrecarrer votre victoire. Si vous êtes élu sur la plate-forme de construction d’un mur, ils engagent une douzaine de façons différentes de le contrecarrer. Lorsqu’un élément du marais Skynet est éliminé, trois autres arrivent immédiatement pour prendre sa place.

En fin de compte, la Silicon Valley, les médias et le parti démocrate sont ce qu’était Skynet : une menace existentielle pour la civilisation et tout ce qui nous est cher. Une menace pour le bon sens, la pensée rationnelle, la liberté individuelle, la Constitution et surtout la République.

L’Amérique a été le rempart contre la tyrannie dans le monde pendant près d’un siècle. Lorsque notre Skynet réussira à éliminer les États-Unis, le monde entier sera moins en sécurité et, finalement, la civilisation s’effondrera comme elle l’a fait lorsque le Skynet de 2029 a lancé sa guerre.

La caractérisation de Skynet par Reese ne pourrait pas être plus précise aujourd’hui :

« Écoutez et comprenez. Ce Terminator est là-bas. Cela ne se négocie pas. On ne peut pas le raisonner. Il ne ressent ni pitié, ni remords, ni peur, et cela ne s’arrêtera absolument pas. Déjà. Jusqu’à ce que tu sois mort. C’est l’avenir auquel nous sommes confrontés. À moins que les Américains ne trouvent comment l’arrêter.

Vince Coyner

Source American Thinker Aug 2021


Que pensez-vous de cet article ? Inscrivez-vous et rejoignez la conversation



Merci à tous pour votre soutien.

Beaucoup d'entre vous sont avec moi, par le coeur et la pensée, et je vous transmet ma gratitude... Vous pouvez assurer la continuité de ce site de plusieurs manières... En partageant les articles que vous avez aimé... En achetant vos livres et vos produits préférés sur Amazon via ce site... En faisant un don sécurisé sur Paypal... Ou les trois en même temps... Recevez toute ma gratitude... Mon Amour vous accompagne...


Veuillez aider à soutenir les médias alternatifs. Nous suivons la vérité, où qu'elle mène. Votre aide est importante... Merci








Elishean777 : Communauté pour un Nouveau Monde © elishean/2009-2021

Tags:

0 Commentaires

Laisser une réponse

Imaginer un Nouveau Monde © Elishean 2009 - 2021

CONTACT

Vous pouvez nous envoyer un e-mail et nous vous répondrons dès que possible.

En cours d’envoi
ou

Vous connecter avec vos identifiants

ou    

Vous avez oublié vos informations ?

ou

Create Account

%d blogueurs aiment cette page :