Développement spirituel

Le Schéma de l’Univers – Canalisation de Albert Einstein

Une incroyable canalisation en deux parties de Linda Dillon sur la structuration de l'univers. Un ouvrage précurseur, reproduit ici en un seul article.

« Tout l’Univers est calqué sur la Mère, le Père et l’Un. »

Première partie

Salutations, je suis Albert, je suis Albert Einstein, et je vous remercie d’avoir permis à ce vieux professeur d’avoir un peu de votre temps dans une réunion si propice.

Vous savez que je continue à faire mon travail, comme chacun d’entre vous, et une partie de ce travail a consisté à explorer et à essayer de vous aider, vous et toute l’humanité, à comprendre la signification de la réalité dimensionnelle. Très chère Joanne, ceci est le Cliff Notes pour les physiciens. Et je vais essayer de rendre cela aussi clair que mon professeur, Sanat Kumara, a rendu les lois universelles claires, parce qu’il est essentiel pour vous de comprendre, particulièrement en cette période de changement, la nature du fonctionnement des choses.

Vous m’entendez toujours bien ? Maintenant, si seulement j’avais un tableau noir ! Mais je ne rendrai pas cette discussion avec vous pleine de formules compliquées… car mon but est de rendre cela simple, car si vous ne pouvez pas le faire simplement, comme mon bien-aimé Raj me l’a enseigné, alors vous passez à côté de l’essentiel, et plus important encore, vous passez à côté des gens.

Donc, je ne suis pas venu pour créer une discussion théorique, mais plutôt une explication qui est réalisable et utile pour vous qui êtes les fondateurs, les dirigeants, les ouvreurs de voies, les régisseurs, les réparateurs de cette planète bien-aimée que nous avons tous habitée à un moment ou à un autre. Certains d’entre vous sont très persistants et insistent pour venir encore et encore et encore, et pour cela je vous admire vraiment car ce n’est pas toujours facile !

Dans la simplicité il y a l’élégance, et dans l’élégance il y a la brillance, et dans la brillance il y a la Joie. Alors, ce n’est pas que j’ignore le sujet que vous êtes réunis pour célébrer, mais je souhaite expliquer ce que j’ai compris en termes de dimensions et de fonctionnement, non seulement de vos êtres sacrés, de vos beaux vaisseaux physiques, mais de l’univers tout entier.

²

Maintenant, je pourrais vous parler de l’omnivers ou du multivers, mais pour ce jour, nous limiterons notre discussion à cet univers ; mais sachez que ce que je dis s’applique partout… et n’est-ce pas une déclaration énorme pour un petit professeur ? Mais ce ne sont pas mes suppositions, ce sont mes compréhensions que je viens partager maintenant.

Tout l’univers est modelé sur la Mère, le Père et l’Un. Vous pourriez penser que cela va de soi, mais je sais que j’ai été surpris, particulièrement en science, en mathématiques, en physique, dans tout le domaine, même en philosophie, de voir combien de fois ce fait a été ignoré. Ce n’est pas un théorème, ce n’est pas une théorie, c’est une vérité indépendante : votre univers entier est modelé sur la Mère.

Et mes bien-aimés, vous m’avez donné l’introduction parfaite, Jeanine, en parlant du vent, parce que la planète entière, l’univers, la galaxie est également modelée sur le souffle. Alors, commençons par là… j’ai beaucoup de choses à dire !

Tout ce qui est en vous est un reflet de la Mère Divine sacrée. Le souffle est l’inspiration, la conjonction, l’union sacrée du Père avec la Mère ; c’est le moment de la création. Je vous ai parlé à plusieurs reprises du Stillpoint et je viens le répéter aujourd’hui.

Entre l’inspiration et l’expiration, aussi minuscule soit-elle, il y a ce moment de Stillpoint et dans ce moment, cette nanoseconde, il y a l’implosion et l’explosion, la formulation de la création.

Le souffle de la Mère, son expiration, est la création. C’est l’expiration, non seulement de son désir, mais de toute l’énergie… si vous pouvez comprendre cela… toute l’énergie qui est nécessaire pour créer tout ce à quoi vous pouvez penser et bien au-delà. Toute vie suit ce schéma ; nous allons donc parler de cela, puis nous passerons aux dimensions.

Vous, individuellement et collectivement, suivez le même schéma. Il y a beaucoup de choses dont vous pouvez vous passer, mais vous ne pouvez pas vous passer de respirer ; c’est fondamental pour votre existence. Toute vie, l’herbe, les arbres, les élémentaux, les fées, l’eau, le ciel, Gaia elle-même, les gaz que vous connaissez, les roches, tous respirent. Maintenant, respirent-ils au même rythme que toi ? Non. Mais ne pense pas, par exemple, que les roches ne respirent pas ; c’est une idée fixe de ta part, pas de la leur.

Comment pensez-vous que les cristaux poussent ? Ils respirent, ils absorbent l’atmosphère, ce sont des êtres vivants tout autant que la roche sur n’importe quelle face de montagne. Et vous voyez les montagnes s’élever, pas seulement à cause des plaques tectoniques, et vous les voyez commencer à se désintégrer. Vous avez beaucoup, beaucoup de merveilleuses théories scientifiques, et beaucoup de théories exactes, sur la façon dont cela se produit… mais c’est le souffle.

Maintenant, pensez à cela en termes de ce que le canal a commencé à expliquer, ou a essayé d’expliquer, hier. Quand vous pensez à un trou noir, c’est votre inspiration ; vous apportez toute votre énergie et vous lui permettez de s’effondrer en vous et de faire ce qu’elle a besoin de faire… nourrir vos cellules… et nous parlerons aussi des chaînes moléculaires.

Votre expiration ne sert pas simplement à vous débarrasser des gaz, mais elle vous permet aussi de créer dans le monde. C’est la plus grande action que vous ferez jamais. Il est donc important de suivre non seulement votre respiration, mais aussi vos paroles et les sons que vous créez.

Si vous pensez au collectif de l’humanité et à la situation dans laquelle vous vous trouvez en ce moment de changement, l’humanité a été, si je puis dire, « bloquée » dans l’inspiration pendant très, très longtemps. Pensez-y de cette façon, et ce n’est ni bon ni mauvais, ni positif ni négatif, oui, j’oublie le langage que ces travailleurs de la lumière utilisent, j’ai tendance à dire  » bon et mauvais « .

Donc, ce n’est ni bon ni mauvais, mais lorsque vous pensez à l’inspiration, vous faites entrer l’énergie et elle est fixée. Pensez que vous l’apportez, que vous la retenez sous une forme ou une autre, coincée par les vieux paradigmes du manque, de la limitation ou de la peur… oh il y en a tant… et l’expiration de la création est fluide. Maintenant, ce sont des composants égaux.

J’ai commencé cette conférence, il y a des années, en vous parlant de l’infini qui est la base de tant de créations. C’est le flux et le reflux de la création. C’est donc l’entrée, le point mort, la sortie, le point mort, l’entrée… vous comprenez ce que je veux dire. L’humanité, dont vous faites partie, est bloquée dans l’inspiration depuis très longtemps, je dirais même depuis des milliers et des milliers d’années.

Vous me dites maintenant :  » Professeur, comment est-ce possible ? Nous avons respiré pendant tout ce temps. » Eh bien, je vous suggère, de ce côté-ci, nous qui vous regardons, que nous attendons depuis longtemps que vous expiriez… et vous êtes sur le point de le faire et je suggère à plusieurs d’entre vous que cela va créer un puissant vent de changement.

Ainsi, vous avez respiré et vous avez été consciemment et inconsciemment dans le point mort, parfois gelés dans la peur… mais même les calottes polaires dégèlent. Ainsi, votre cœur est en train de dégeler et vous vous préparez en tant que collectif à expirer et à commencer ce nouveau, véritable cycle de création dans le modèle de la Mère, dans le modèle du Père et de la Mère.

Maintenant, laissez-moi vous parler, en aparté, et vous savez que votre patience est requise et que mes étudiants avaient l’habitude de devenir assez impatients avec moi parce que j’errais partout… mais ceci est important.

Dans la création de la Mère, il y a eu la création de trous noirs et de trous blancs. Cela fait partie de sa création, tout comme il y a des portails, des chakras en vous, il y a des chakras comme vous le savez sur votre bien-aimée Gaia et ma bien-aimée Gaia, mais il y a des portails qui se produisent naturellement, et puis au fil du temps, il y a eu des trous noirs et des trous blancs qui ont été, dirons-nous, fabriqués, manipulés, pas dans le sens où vous pensez à la manipulation, mais conçus… devrions-nous l’appeler l’ingénierie Halion… cela sonne-t-il juste, Michael ? Oui.

Donc, il y a ces portails par lesquels vous pouvez voyager et créer et rassembler de l’énergie, à la fois par le processus de passage et par le Stillpoint, pour aller inter-dimensionnellement ou de galaxie en galaxie. C’est quelque chose que vos scientifiques actuels commencent simplement à vraiment comprendre… cela s’appelle le transit intra-dimensionnel… le transit intra-dimensionnel. Mais nous ne sommes pas ici pour parler de voyage dans l’espace, bien que je vous dise que c’est un sujet délicieux.

Maintenant, la disponibilité du véritable objectif de ces trous blancs et noirs n’a pas été pleinement disponible pour l’humanité parce que l’humanité n’était pas prête. Maintenant, vous arrivez à un endroit où vous comprenez la nature même de votre être.

Je ne parle pas simplement de la science de votre construction, de votre ingénierie, mais aussi de votre Soi Divin, car la science, comme la Loi Universelle, n’est qu’une explication de la magnifique merveille de la conception de la Mère. Et cela a été oublié. On l’a oublié il y a longtemps. C’était oublié sur la planète Galatea. C’était oublié en Atlantide, et c’est oublié sur cette planète en ce moment même.

Vous n’êtes pas les voix qui crient dans le désert. Vous êtes les voix de la raison, et c’est pourquoi je vous parle, parce que vous connaissez l’importance de la fabrication de toute existence : l’Amour.

La structure moléculaire de votre être, de tous les êtres, est l’Amour. La chaîne moléculaire, qu’ils ont fait un beau travail de création, mais plutôt que des conjonctions lisses, ils l’ont rendue hexagonale pour mieux la comprendre… c’est très bien. Mais, parlons-en…

Maintenant, pensez à ce que vous avez commencé avec votre système de chakras et votre compréhension dimensionnelle que je suis fier de dire que je vous ai enseigné… et que vous avez appris… ce qui est bien plus gratifiant que de simplement proposer une théorie. Si vous trouvez une explication et que personne ne vous croit ou n’y prête attention, alors vous vous sentez exceptionnellement seul ; je le sais, je suis passé par là.

Ainsi, lorsque vous êtes dans votre 1er chakra, votre racine, le début de votre existence, cela vous lie, vous enracine à Gaia. Tu es aussi connecté à cette 1ère dimension, la dimension de l’Idée de qui tu es. Maintenant, je sais que le canal a dit à plusieurs reprises que les 12 dimensions sont de valeur égale ; mais vous ne l’avez pas entendue. Je tiens à souligner ceci… vous ne pouvez pas avoir la 11ème dimension sans la 3ème, la 8ème sans la 2ème.

Vous serez bloqué, vous serez paralysé, vous serez infirme, ce sera comme marcher sans reins, ou sans cœur, ou sans poumons, ou sans bras. C’est un tout intégré, de la même manière que votre corps et votre système de chakras sont un tout intégré, de la même manière que les bénédictions et les vertus sont un tout intégré. Et c’est pourquoi nous les avons réunis et je vous remercie, Kathleen.

Donc, lorsque tu es dans le premier chakra, la première dimension, l’Idée, pense à cela… car j’ai eu le plaisir extraordinaire de parler à la Mère à ce sujet… l’Idée de ma première incarnation, bien avant Albert. En cela, c’est l’inspiration car vous venez vous fixer sur la planète dans la forme. Quelle chose magnifique !

Et dans le deuxième chakra, et c’est pourquoi nous avons tous ces chakras… maintenant vous arrivez à comprendre pleinement… dans le deuxième chakra pubien vous commencez à penser et à être la création sur Gaia, la réparation de Gaia, la maintenance de Gaia. Parce que, bien que vous soyez venus pour vous-même, vous êtes vraiment venus pour cette Ascension et cette transformation de retour à l’intention originelle. Et c’est pourquoi, dans la 2ème dimension, la forme commence à apparaître et c’est l’expiration. Elle dit, « doux monde, je suis là ! »

Et puis la troisième, dans vos magnifiques ventres, vos sacrés, vos organes, est votre inspiration, parce que ce que vous faites, c’est respirer l’énergie pour pouvoir créer dans votre ventre, et en particulier, le plus important, porter des enfants… vous avez tous été des hommes et des femmes et quelque part entre les deux. Donc, vous retenez cette énergie jusqu’à ce que vous soyez à nouveau prêts à expulser, à expulser vos dépendances, vos croyances erronées, les mensonges, les illusions qui ont empoisonné la planète.

Et en cela, qu’est-ce qui sort de la création ? Lorsque vous vous éjectez dans la 4ème dimension, vous revendiquez votre création de magie, d’alchimie, de réalité élargie. Donc, vous êtes déjà là. Ce n’est pas quelque chose que vous avez dû attendre. Dans les temps anciens, avant que la science ne devienne reine toute-puissante, la magie était un fait quotidien, une attente ; l’alchimie était normale… et elle l’est toujours. Le miraculeux, le fait que vous soyez assis ici sur un orbe qui est un Archange, est tout à fait miraculeux et je dirais même magique.

Et puis vous vous déplacez vers votre magnifique sacral, non, vers votre solaire… Je suis un vieil homme !!! Mais j’ai encore de la vie en moi… et vous apportez votre hara, votre puissance, votre volonté, votre volonté de survivre. Et qu’est-ce que cette volonté exige ? Elle requiert la capacité de s’adapter, de changer, d’évoluer. Et quel est le changement le plus significatif de tous ? C’est la capacité, et je sais… enfin, j’ai appris… c’est la capacité de changer ce que vous pouvez considérer comme votre petite volonté, la volonté de votre ego, pour l’aligner sur la volonté de l’Un.

Et avec ce pouvoir extraordinaire fixé à l’intérieur de vous, qui germe, qui atteint le point mort, de sorte que lorsque vous vous déplacez vers votre Halion, vers votre pont entre les réalités à l’intérieur de vous et les réalités à l’extérieur de vous, vous pouvez vous élancer vers l’extérieur sur ce souffle, vers les étoiles. Vous savez que je vous ai dit que tout l’univers est modelé sur la Mère ; il n’y a pas d’espace mort.

L’espace lointain est pleinement vivant et vibrant et c’est pourquoi vous voulez aller l’explorer, parce que vous y avez été et que vous voulez y retourner. Mais vous savez aussi, tout comme vous savez que vous êtes des humains, des Gaïens, des anges et des gardiens de la terre. Vous êtes des êtres stellaires. Votre essence, une grande partie de l’énergie à partir de laquelle vous êtes construits, provient également des étoiles.

La Mère n’a pas dit :  » Oh, maintenant je vais créer… prendre cette forme particulière d’énergie et créer les étoiles, ce type particulier d’énergie, créer l’atmosphère, ce type d’énergie, créer l’herbe, et cette énergie très spécifique sera pour les êtres humains qui ne savent rien de la réalité extérieure « . Le but entier est que vous fassiez l’expérience de votre réalité extérieure, à l’intérieur et à l’extérieur. Donc, ce que fait votre chakra Halion, c’est qu’il vous amène à revendiquer votre héritage, non seulement en tant que membre de la Terre, mais aussi en tant que membre des étoiles, des galaxies, des univers lointains.

Et permettez-moi de vous dire qu’il en a été de même pour votre famille stellaire, qu’ils ont eu ce désir ardent et parce qu’ils étaient plus avancés dans leur évolution, ils ont été autorisés… ils ont évolué à un endroit où ils pouvaient utiliser les trous pour voyager. Maintenant, tant que les terriens étaient bloqués dans l’illusion de l’avidité, de la séparation, de l’abandon et de la haine, ils ne pouvaient pas transporter cela et voyager vers les étoiles ; cela aurait tout infecté.

Vous parlez toujours de choses qui deviennent virales. Eh bien, il est temps que l’Amour devienne viral, mais il n’a jamais été temps que la haine ou l’avidité deviennent virales. Nous avons été témoins de trop de choses de ce genre sur notre petite planète. Mais maintenant vous mûrissez et cette ouverture est mise à votre disposition pour que vous puissiez y participer pleinement. Je pense que vous devriez envoyer cette information à la NASA… ne seraient-ils pas surpris ? Donc, n’ignorez pas votre soi Halion.

Et ensuite, que faites-vous ? Vous respirez l’essence de la Mère et du Père et de l’Un dans ce que vous pensez être votre cœur, votre âme, votre être… et c’est l’Amour. Et vous le fixez, vous vous y accrochez car c’est le bien le plus précieux. Et tu l’ancres. Et ensuite, que faites-vous ? Vous l’amenez au point mort et vous le laissez exploser à travers votre haut cœur… pourquoi pensez-vous que vous en avez deux ?… à travers votre haut cœur, vous explosez en tant que Joie, en tant qu’harmonie, en tant que paix, l’action de gardien du foyer et de gardien du cœur.

Ceux d’entre vous qui portent la rose, toi douce Julie, vous savez ce qu’est l’Amour en action, et c’est la Joie sublime, et c’est votre droit de naissance. Vous ne pouvez pas simplement retenir cela en vous. Vous êtes créés pour l’inspiration et l’expiration. Alors, pouvez-vous imaginer quel chaos se produit lorsque vous respirez l’Amour qui est dans l’air ? C’est ainsi qu’il est fabriqué. Ce n’est pas quelque chose que vous avez besoin de chercher ici et là, vous l’inspirez, vous l’expirez.

Donc, le chaos se produit lorsque vous le respirez et que vous dites :  » Oh non, non, je ne mérite pas l’Amour. Non, non, la Mère ne m’a pas donné d’amour. Ma mère et la mère de ma mère et la mère de la mère de ma mère, et mon père, et mon cousin, d’ailleurs, ne m’ont pas donné d’Amour. Alors, ce que je vais faire, c’est le geler et ensuite je vais me cacher et me recroqueviller dans le noir. » Et puis tu expires la haine, la cruauté.

C’est le chaos et ceci, votre haut cœur, est votre centre pour la 8ème dimension de la créativité. Vous créez, vous prenez soin de l’âtre, que ce soit votre maison ou votre corps, la santé parfaite, ou la douce Gaia elle-même.

Vous prenez soin d’aller dans les prisons, douce Aurore, et de dire : « Vous êtes aimés ». C’est la guérison parce que vous dites « tu es digne, tu as peut-être oublié que tu es digne, alors je te le rappelle ». Et c’est l’action d’amour la plus puissante qui soit. Et tous les êtres de tant de races et de types différents sont emprisonnés dans la croyance qu’ils ne sont pas dignes. Et comment cela peut-il être possible quand ils sont le modèle de la Mère ? Votre travail est stellaire ! Ne le changez pas, ne le changez pas.

Et puis vous inspirez, dans votre clavicule, dans votre… vous inspirez à nouveau l’univers, le modèle de la Mère. Vous respirez l’énergie qui vous permet de savoir que vous parlez à vos guides, à votre JE SUIS, à travers leur JE SUIS, au JE SUIS. Oh, si seulement j’avais su cela lorsque j’enseignais….. J’en avais une lueur, mais je n’en connaissais pas la plénitude.

Et puis, bien sûr, l’expiration, le  » souffle expiré  » est la communication ; c’est la communication de la beauté, de l’Amour, de la tendresse. C’est le son de la Mère. Et elle parle dans toutes les voix, toutes les langues, tous les sons, que ce soit le bourdonnement du bourdon ou le son de la fourmi rampant sur la feuille, c’est le son de la Mère. C’est magnifique !

Et de la même manière, vous l’amenez dans votre 4ème oeil. Vous le respirez pour savoir à quoi ressemble vraiment la réalité. La réalité inter-dimensionnelle, c’est à cela que sert votre 4ème oeil.

Et ensuite, lorsque vous expirez, vous ouvrez votre ouverture et vous soufflez et vous voyez, vous voyez la vérité et la magnificence de ce qui existe vraiment, pas seulement ce que vous avez pensé être ferme, physique, mais la vérité de la beauté.

Et puis vous respirez le JE SUIS, la Source, la Grâce, et vous la retenez. Vous la fixez à l’intérieur de votre couronne et vous ne voulez jamais la laisser partir, mais vous le faites parce que dans votre 14ème chakra vous commencez à la laisser sortir. Et dans ton 15ème chakra, tu fais entrer le Grand Soleil Central. Et alors tu t’envoles vers la lumière, en laissant partir la forme, l’idéation. Tu peux même penser à ce chakra, ton chakra supérieur, comme étant ton trou blanc. Allez-y !

Et tout cela, pensez aux chaînes de molécules, pensez à l’infini, c’est ce qu’il fait ; c’est l’inspiration et l’expiration et vous pouvez utiliser l’énergie de chacun.

Il est important que nous ayons parlé un peu de la façon dont l’humanité a été bloquée dans cette inspiration. Beaucoup d’entre vous sont des communicateurs, des conseillers, des médecins, des guérisseurs. Lorsque vous êtes avec vos clients, vos patients, regardez-les et voyez s’ils sont bloqués dans le déséquilibre ; sont-ils bloqués dans l’inspiration ou l’expiration ? Parce que c’est l’équilibre, c’est le flux, et c’est l’arrêt au milieu pour permettre l’implosion/explosion. Ce n’était pas pour l’holocauste nucléaire ; c’était pour la création.

Donc, déterminez, même pour vous-mêmes lorsque vous vous sentez un peu déséquilibré, déséquilibré… ce qui est mauvais… déterminez où vous êtes, suivez votre respiration, suivez vos mots, suivez vos actions, parce que vous montrez le chemin, mes amis.

Vous êtes les bénis et je vous remercie et je vous soutiens et je vous aime.

Au revoir.

Deuxième partie

Linda et Suzanne reviennent sur les ondes avec une visite merveilleusement instructive d’Albert Einstein !

Linda Dillon : Canal pour le Conseil de l’Amour Suzanne Maresca :Hôte, Illuminé Universel

Suzi : Bonjour et bienvenue dans une nouvelle année et une nouvelle vie avec Heavenly Blessings et la charmante Linda Dillon. Nous sommes si heureux d’être enfin de retour à l’antenne, et mon Dieu, aujourd’hui Albert Einstein va se joindre à nous.

Ce sera une première pour moi et avoir une telle conversation est tout simplement incroyable. Je n’ai aucune idée de ce que nous allons aborder, bien que je me risque à dire que nous allons peut-être discuter des énergies et de la façon dont nous sommes tous affectés, mais quoi qu’il en soit, ce sera génial. …

Albert Einstein : Je suis Albert, je suis Albert Einstein. Merci. Merci encore de prendre du temps pour ce vieux professeur et de me permettre, oui, de m’avancer pour discuter de tels sujets d’évolution et de sauts quantiques.

Parce que tout comme vous terminez votre voyage dans vos belles formes, je continue également mon voyage, bien que sans corps. Mais cela n’a pas vraiment d’importance, n’est-ce pas, car l’énergie est l’énergie et elle continue sous une variété de formes et sous une seule forme, quoi qu’il arrive.

Je souhaite reprendre les idées, les informations et les vérités que je vous ai présentées dans les temps précédents. Mais commençons par le commencement. Tout l’Univers, pas seulement cette chère planète de la Terre, de Gaia, mais l’Univers entier – si vous pouvez imaginer une telle énormité – est modelé sur l’énergie, sur le modèle, sur l’essence de la Mère Divine, de ce que vous pensez être la Source Divine Féminine.

Il ne peut en être autrement. D’une certaine manière, il est amusant de constater qu’une si grande partie de ce que vous considérez comme de la science… les généticiens ont dépensé tant d’efforts et de temps à essayer de déterminer les probabilités génétiques et les anomalies génétiques, alors que tout ce qu’ils ont à faire est de se tourner vers la Mère Divine.

Mais cela les a amusés. Cela a donné une compréhension plus profonde de la matrice de cette planète, et de l’Univers, d’ailleurs. Mais il n’est pas possible dans les constructions que la Mère a créées initialement et éternellement, qu’il y ait des aberrations ou ce que vous pourriez considérer comme des déviations de ce modèle, de Son modèle. C’est la Perfection Divine. Et dans cette Perfection Divine, pourquoi chercheriez-vous à la changer, car ce serait une perte de temps et d’énergie, n’est-ce pas ?

Maintenant, dans l’expression de ce modèle, il y a d’innombrables manifestations. Je ne dis pas des millions, des trillions ou des milliards, car c’est bien au-delà de ce que vous pouvez considérer comme un nombre. Mais au sein de cette création et de cet espace de création, tout est toujours modelé sur la Mère. C’est son expression infinie, et l’expression conjointe de l’Un Mère/Père, et c’est l’expression de l’Amour, l’énergie de l’Amour.

Maintenant, laissez-moi faire une petite digression. Il y a beaucoup d’entre vous qui aiment faire des digressions et vous dites, « Oh oui, mais c’est seulement la Mère de cet Univers ou le Dieu de cet Univers. » Ce n’est pas ce à quoi je fais référence ou ce dont je parle aujourd’hui. Je parle de l’essence quintessentielle de ce que vous pouvez considérer comme la divinité source, du Tout, du Divin Féminin conjoint, alimenté, activé, avec le Masculin. Et il n’y a qu’un seul modèle.

Ainsi, que vous soyez dans les secteurs éloignés d’un Univers lointain ou assis aux États-Unis d’Amérique, le schéma est le même et il est le même pour tous les êtres. Maintenant, pourquoi est-ce que je souhaite insister sur ce point ? Parce que ceci, mes chers amis, est le facteur d’unification de tout. Il y a des millions, des gazillions, d’innombrables expressions et elles sont toutes unifiées en tant qu’Une.

Il est particulier, intéressant, que la plus grande illusion de votre système planétaire et des autres systèmes planétaires, en particulier au cours de ce que vous considérez comme le temps, a été l’illusion de la séparation, de l’isolement. Et cela, bien sûr, a été alimenté ou déclenché par le désir d’être unique et spécial, et ainsi d’être trouvé digne et aimé par la source dont nous parlons.

Et dans ce faux désir d’être unique, vous avez créé l’essence même de ce que vous abhorrez, qui est cette illusion de séparation, de solitude. Tout cela a été créé par les faux dieux de l’ego, de la suffisance. Oh, je connais un peu la suffisance ! Mais j’ai aussi appris, et en tant que vieil être je partage avec vous qu’il n’y a que l’Amour.

Il n’y a pas de place pour la suffisance, car dans le noyau, le tissu, la matrice de ce que vous êtes, portant l’essence du modèle divin dans votre expression unique, vous êtes déjà extraordinaire. Et comme Jésus Sananda l’a déclaré, c’est un temps et une année de changement extraordinaire.

Et donc, ce que j’appelle en ce jour, c’est votre soi extraordinaire à faire un pas en avant dans l’acceptation, l’abandon et l’apport, en expression et en action, de cette unicité, de ce modèle divin que vous avez toujours porté dans cette vie et dans toutes les vies, car ce noyau a de nombreuses expressions mais il ne change pas.

Il est important que vous compreniez cela, car il existe également une tendance humaine à vouloir explorer, que ce soit dans le passé, le présent ou le futur, la magnificence de ce que vous avez été. Beaucoup d’entre vous souhaitent être des saints, des maîtres, des cohortes d’êtres brillants, des Êtres Ascensionnés.

Il y a une tendance à ignorer ou à vouloir ignorer ces moments où vous avez été peut-être plus explorateurs, maraudeurs, hommes et femmes. Mais il est important que tous ces morceaux et aspects de vous-même soient inclus.

Non, pas l’obscurité ou le comportement aberrant, la dissonance ou le chaos que vous avez explorés à un moment ou à un autre, car tous les êtres ont fait tout cela. Mais de voir dans cet être l’extraordinaire Lumière qui était sous-jacente et toujours présente, car ce n’est jamais, ni dans votre royaume ni dans le nôtre, un geste d’amour de juger.

Et lorsque vous ignorez ces parties de vous-même ou que vous essayez de vous faire croire qu’elles n’existent pas, alors ce que vous faites, c’est vraiment vous juger sévèrement.

Il est donc important de prendre la force de toutes les expériences, en réalisant la Divinité dans ces expériences et les modèles de croissance, et de les apporter et de les ancrer dans votre être en ce moment, car ils font partie du Modèle Divin. L’expression peut avoir dévié par l’exercice du libre arbitre, mais le modèle n’a jamais été altéré. Je veux que vous compreniez ceci.

Maintenant, je vous ai dit, et je le répète, que l’humanité, après des milliers et des milliers et des milliers d’années, se prépare à expirer, tout comme toute existence, toute vie sous toutes ses formes, sont modelées sur la Mère. Une partie de ce modèle est la respiration, et c’est l’inspiration et l’expiration.

J’ai longuement parlé de ce sujet et je vous renvoie à cette conférence antérieure car je ne souhaite pas vous ennuyer. [« La structure de l’univers » du 3 octobre 2015].

Mais je souhaite vous rappeler, au début de cette phase de changement extraordinaire par des personnes extraordinaires, que vous êtes sur le point d’expirer. Maintenant, qu’est-ce que cela signifie ? Lorsque vous inspirez, vous apportez la force vitale ; vous revendiquez et ingérez littéralement en votre cœur l’énergie de ce Divin Modèle d’Amour, de la Mère.

Et l’humanité l’a inhalée mélangée à beaucoup d’illusions pendant longtemps. Mais vous ne pouvez pas inhaler sans inhaler aussi le Modèle Divin de la Mère. Donc, même avec le chaos, la dissonance, la résistance, la réticence, vous avez tous inhalé la Mère Divine. N’est-ce pas extraordinaire ? Même pour un vieil homme qui pense avoir beaucoup vu, c’est extraordinaire !

Mais ce qui est encore plus extraordinaire, c’est lorsque vous expirez, lorsque cette énergie a fusionné et s’est unie à votre moi sacré. Dans l’expiration se trouve l’expression mélangée de la création que vous apportez de vous avec le modèle de la Mère dans la réalité dans laquelle vous existez. Et ce n’est certainement plus ce vieux tiers.

Maintenant, lorsque vous expirez, vous n’expirez pas seulement dans la troisième dimension renouvelée de la physicalité. Vous expirez dans la plénitude de votre planète, de votre Univers, des galaxies, du Multivers, de l’Omnivers, mais vous expirez aussi votre expression de la Divinité. Et en cela, vous envoyez l’amour de la Mère/Père partout, mais vous envoyez aussi le vôtre. Dans l’expiration, vous partagez l’essence de qui vous êtes sur toute cette planète.

Alors oui, Suzanne, tu as raison quand tu dis que lorsque tu expires ou envoies, cela atteint tous les coins et a un effet magnifique. Mais aujourd’hui, je souhaite aller encore plus loin.

Lorsque vous expirez, vous mettez en forme, consciemment et inconsciemment. Et lorsque je parle du collectif de l’humanité qui ne se prépare pas simplement à expirer, mais qui commence à expirer, unifié – non pas dans l’illusion de la séparation, de la fausse unicité, mais dans l’unité de la connaissance, de la sagesse et de l’Amour concertés – vous prenez ces mêmes molécules dans votre propre expression et les amenez dans ce que vous considérez comme la matérialité, que ce soit un bâtiment en béton, une structure sociale révisée, un nouveau paradigme familial, l’ancrage de la Paix sur Terre.

Et ce qui se produit dans ce processus où 7 milliards d’entre vous expirent ensemble est la création du modèle de la Mère. C’est la création, la restauration, la résurrection et la toute nouvelle existence d’une planète d’Amour.

Maintenant, est-ce que la transition de la mise en forme prend un peu de temps comme vous le pensez ? Un peu, tout comme il m’a fallu un peu de temps pour créer et comprendre vraiment mes formules. Mais mes formules étaient incomplètes, et c’est pourquoi je suis si honoré de vous parler de cette façon. Vous avez respiré, en essayant d’obtenir suffisamment de force vitale pour créer. Elle a toujours été là, mais maintenant vous le savez.

Maintenant, avez-vous une question à ce sujet pour moi ?

Suzie : Je suis très reconnaissante d’avoir cette conversation et très heureuse que vous soyez venu vous joindre à nous ; c’est tout simplement une chose merveilleuse et bienvenue !

Voulez-vous s’il vous plaît parler de la connexion entre la fréquence et la perception ? J’ai dansé comme une folle sur le nouvel album de Coldplay, et quand je le fais, je sens que beaucoup de gens autour de moi dansent aussi comme des fous. La fête a déjà commencé ! Il me semble donc que lorsque nos fréquences s’élèvent, nous devenons plus conscients de ce qui est actuellement hors de vue, ici et maintenant, et cela inclut la compréhension de notre propre divinité.

Einstein : C’est exact et c’est pourquoi j’ai choisi de vous rappeler ou de vous parler de cette question du modèle divin et de l’unicité de ce modèle dans le modèle de l’Un. Donc, dans le modèle de l’Un, dans le modèle de la Mère, dans le modèle d’inspiration et d’expiration de l’Univers, la fréquence augmente mais à l’intérieur de cela, il y a toute la perception. Rien n’est caché.

Donc, ce qui se produit dans l’expiration – par exemple, vous utilisez cette musique comme un… ce que nous dirions être une syntonisation de fréquence. La fréquence de la musique ne se contente pas d’élever votre fréquence ; ce qu’elle fait, c’est correspondre à votre fréquence. C’est un reflet de l’unité qui existe déjà. Et dans cette expiration, vous dansez, vous chantez et vous percevez ce qui se passe réellement.

Ainsi, le voile auquel tant de personnes ont fait référence – mon Dieu, ce voile est en lambeaux, déchiré, disparu et il est réactivé à chaque fois ; c’est tout à fait absurde. C’est même absurde de mon point de vue !

Donc, ce que vous commencez à percevoir et à expérimenter, ce n’est pas simplement une perception. C’est une existence, c’est une vie, c’est une fréquence, c’est une respiration, c’est un tout in-out, et vous voyez ce qui est vraiment là. Et ce qui est là est tout. Il ne s’agit pas simplement d’obtenir des bribes et des morceaux.

Je sais que vous êtes nombreux à écouter aujourd’hui et à dire « mais je n’ai que de petits aperçus », et je vous dis « votre fréquence s’accorde ». Permettez-lui de le faire. Et à l’intérieur de cette fréquence de qui vous êtes se trouve la présence de toute réalité et la perception qui vous dit ce qu’est cette réalité.

Maintenant, certains d’entre vous choisiront – et j’ai vu cela dans mes nombreux cours avec beaucoup d’entre vous – vous choisissez de fragmenter. Ainsi, vous dites : « Eh bien, aujourd’hui, je vais fragmenter et je vais percevoir tout le monde dansant comme des fous ensemble parce que c’est la joie que mon cœur exige aujourd’hui. »

D’autres parmi vous percevront et diront : « Aujourd’hui, je vais percevoir pour ne pas être surchargé. Je percevrai les fées qui dansent, et peut-être un farfadet bizarre ! » D’autres d’entre vous verront les trous noirs, les trous blancs, l’ouverture/la fermeture, votre Famille Étoilée qui surgit à travers parce que c’est ce que vous êtes préparé et le plus intéressé à percevoir.

Mais laissez-moi vous dire que dans le modèle, tout – pouvez-vous imaginer ? – tout est là. Maintenant, vous traduisez cela – et comme quelqu’un qui a été humain très récemment – vous fragmentez cela pour que cela devienne compréhensible, que dans cette transition vous puissiez dire,  » Oh, j’ai compris ce morceau « , plutôt que d’avoir la totalité de l’Omnivers sur vous et de sentir que vos diverses fréquences électromagnétiques et chimiques sont court-circuitées.

Mais mes amis, mes alliés bien-aimés, tout est là ! Alors pensez, ressentez que la perception est l’entrée ; c’est l’expiration, c’est la manifestation. Donc la fréquence est la force de vie à l’intérieur. La perception, c’est lorsque vous commencez à entrer dans l’Unité du Tout. Comprenez-vous ce que je dis ?

Suzie : Oui, et je l’apprécie, et je l’aime même ! Puis-je poser une autre question ?

Einstein: Oui.

Suzie : Très bien. Vous avez parlé avant des altérations génétiques. Alors, les altérations génétiques peuvent-elles être inversées, comme pour les humains ? Je suppose que tout peut être guéri, mais les aliments et les cultures OGM peuvent-ils être effacés de la planète ?

Einstein : Oui.

Suzie : Ok. C’est très difficile. C’est plus cher de manger bio et nous faisons certainement de notre mieux, mais il y a des moments où nous allons manger ces choses [OGM]. Pouvons-nous utiliser le souffle pour en atténuer les effets ?

Einstein : Vous pouvez l’utiliser de deux manières. L’une d’entre elles est de se déplacer… et je ne parle pas seulement de votre respiration, inspirée et expirée toute la journée, bien que vous puissiez la programmer de cette façon. Et Sainte Germaine a fait un excellent travail, je dirais, un travail stellaire violet pour vous enseigner comment programmer votre respiration et tout le reste dans votre Univers.

Mais vous, quand vous travaillez avec votre souffle sacré… et quand je dis « sacré », je veux dire aussi votre souffle conscient… quand vous soufflez sur la planète entière, envoyez le souffle à ces substances génétiquement modifiées et faites en sorte qu’elles soient restaurées dans la plénitude de ce qu’elles sont, parce que leur noyau est aussi le Modèle Divin.

Elles ont donc été modifiées, de la même manière qu’un Hitler ou un Genghis Khan a été quelque peu modifié, la nourriture est modifiée. Mais lorsque vous respirez et que vous dites : « Restaurez le plan original », c’est exactement ce que vous faites. Vous restaurez le vrai modèle divin, la divinité de ce qu’il est vraiment.

Maintenant, vous pouvez faire cela d’une manière globale. Et ensuite, lorsque la nourriture se trouve dans votre assiette, vous pouvez également la restaurer dans la prière que vous entamez et bénissez ce que vous mangez. Parce que, pensez-y de cette façon – ces pauvres substances, peu importe ce qu’elles sont, ont été volées de leur Divinité, masquées. Elles veulent aussi être libérées.

C’est pourquoi je dis : « Tout est dans le modèle divin », qu’il s’agisse d’un animal ou d’une étoile ou d’un Être Étoile ou d’une planète ou de la terre, d’un chamallow, d’un oiseau, d’un grain, d’eau… Tout est modelé sur la Mère. C’est si simple. C’est élégant. Je regrette de ne pas y avoir pensé !

Suzie : Puis-je poser une question sur l’union du masculin et du féminin, comment cela peut affecter notre physiologie et notre expérience de l’Amour physique ?

Einstein : L’union est sacrée. Maintenant, pensez à votre propre tri-flamme. Elle brûle brillamment pour une raison, et c’est le féminin et le masculin avec votre beau Soi Divin en équilibre au centre. C’est un reflet du modèle de l’Un. C’est ainsi.

Maintenant, lorsque vous envisagez – et je sais que beaucoup d’entre vous diront : « Oh, pour l’amour de Dieu, ne me privez pas de sexe, c’est tout ce que j’ai ! » Je sais ce que vous ressentez ! Mais lorsque vous envisagez de fusionner avec un autre, assurez-vous avant tout, mes très chers amis, ma famille, que vous avez joint, fusionné et équilibré votre propre masculin et votre propre féminin, tous les aspects de votre être.

Maintenant, cela va peut-être sans dire, mais je vais le dire – que chaque être tend à… oui, vous pouvez être en parfait équilibre et je l’accepte et l’encourage… mais, généralement parlant – et ne détestez-vous pas quand je parle en termes d’unité et de généralités, mais néanmoins je le fais – il y a une tendance générale pour chaque être à tendre vers le Divin Féminin ou le Divin Masculin, et ce n’est pas simplement déterminé par le genre.

Mais pour être en équilibre avec soi-même, il faut bien sûr s’équilibrer et fusionner avec le féminin et le masculin. Ainsi, lorsque vous procédez en tant que véritables Gaïens dans la relation, dans le sexe, dans l’amour, dans la véritable Unité qui aboutit à la Création, non seulement de la vie mais de tout, de tout, alors vous fusionnez.

Ainsi, lorsque cela se produit, le masculin… soyons pratiques, disons que c’était toi, très chère Suzanne… le masculin embrasse ton moi féminin qui est un composite de l’équilibre homme/femme, mais c’est une étreinte de la véritable unicité, de la magnificence de ton expression du modèle.

Et de la même manière, vous embrassez le sien. Et ceci est le reflet du modèle Divin. Quand cela est vraiment en place, il n’y a pas de viol ou d’abus ou d’inégalité ou d’inégalité. C’est si beau et si profondément magnifique, révérencieux, que vous ne voudriez jamais le séparer.

Suzie : Exactement. Alors j’ai une question un peu folle, ou peut-être que ce n’est pas vraiment une question, mais je continue à penser que dans notre système éducatif sur cette planète, nous devons avoir une éducation sexuelle qui est très différente de ce que nous avons maintenant.

Dans les cultures anciennes, il y avait des gens, un membre sélectionné de la tribu, qui enseignait aux jeunes hommes et femmes comment être et comment plaire à l’autre et être sexuel, et il n’y avait aucun tabou à ce sujet. Alors j’espère vraiment que nous pourrons avoir quelque chose comme ça sur cette planète. Nous en sommes si loin pour l’instant, c’est difficile à voir.

Einstein : Eh bien, quand votre système d’éducation… et j’utilise cela dans le sens le plus large ; je ne parle pas de s’asseoir dans un collège d’ivoire. Donc, dans le sens le plus large, la sexualité et l’expression de la sexualité sont honorées, mais elles sont tellement intégrées dans l’honneur de la totalité de la personne que leurs dons sacrés, leur beauté, leur intelligence, leur être émotionnel…

Vous voyez, ce qui s’est passé – et j’en ai été témoin et j’en ai même fait partie – c’est que « oh, voilà un garçon intelligent » et j’ai raté le reste de sa personnalité. Et « oh, voilà une belle fille ou une belle femme » et vous ratez le reste. Donc, ce dont les humains, les Gaïens, les gens qui commencent à un jeune âge se souviennent, c’est la totalité, pas les entités séparées d’une personne, mais que tous méritent l’égalité…

En fait, les enfants, dès leur plus jeune âge, comprennent cela. Ils ne se séparent pas et, en fait, si vous observez des enfants qui ne sont pas grondés ou punis ou à qui on ne dit pas de garder leurs mains hors de leur pantalon, les enfants ont tendance à explorer et n’ont pas le sentiment de séparation de ce qui est beau, attrayant, stimulant ; c’est seulement quand on leur enseigne que la sexualité est une mauvaise chose. Donc, en fait, cet enseignement, ce que vous appelez « éducation », est en fait un désenseignement et c’est un désenseignement des parents.

Donc oui, la compréhension de ce que signifie « se rassembler » commence dès le plus jeune âge et il y a une multitude de façons de le faire, car tout le monde n’est pas destiné à être embrassé de la même façon. Mais tout le monde est destiné à être reconnu, vu, aimé, honoré et chéri dans sa totalité.

Il est particulier que le don de cette planète, et de nombreuses planètes, soit d’avoir sous une forme, sous une forme humanoïde, le modèle de la Mère, la Divinité de la Mère, dans un corps et ensuite d’ignorer le corps. C’est la négation dans sa forme la plus basique.

Suzie : Eh bien, Albert Einstein, je suis si reconnaissante de vous avoir dans l’émission. Nous sommes presque à court de temps. Avez-vous quelque chose à ajouter pour terminer ?

Einstein : Je vous remercie de me permettre de partager mon voyage de ce côté et de continuer à être votre vieux professeur. Va avec mon amour et mon plus profond respect. Adieu.

Suzie : Merci. Namaste.

SOURCE https://goldenageofgaia.com
Traduit par messagescelestes


Que pensez-vous de cet article ? Partagez autant que possible. L'info doit circuler.


Veuillez aider à soutenir les médias alternatifs. Nous suivons la vérité, où qu'elle mène. Merci



ELISHEAN 777 Communauté pour un Nouveau Monde

(Vu 531 fois, 1 visites aujourd'hui)

Laisser un commentaire

Adblock détecté

Merci de désactiver votre bloqueur de publicité pour naviguer sur le site.