Résonance

La conscience du cœur et le corps acoustique électromagnétique

Notre expérience dans l’univers dimensionnel se situe dans un champ organisé d’informations en tant qu’énergie et fréquence. Nous sommes la conscience divine infinie détruit la vie à travers des véhicules de conscience sur Terre.

Tout est conscience qui s’organise et oscille le long d’un continuum infini. De l’intérieur de notre participation aux fréquences inférieures qui composent l’énergie en tant que matière physique, nous pouvons comprendre la conscience dans cette dimension à travers les fréquences de la lumière et du son. Ces fréquences de conscience sont transduites à partir de dimensions supérieures d’énergie subtile à travers un continuum infini du Divin.

Esprit de lumière et corps de son

L’esprit de Lumière est notre esprit de connaissance intuitif qui est au-delà du processus de pensée de l’esprit de pensée dualiste. L’esprit pensant est un censeur perpétuel de l’expérience en ce sens qu’il opère à partir de la mémoire de ce qui est connu du passé. Il utilise les systèmes de survie du cerveau et se protège en fonction de notre conditionnement des idées, des systèmes et des croyances.

De plus, il en résulte une disharmonie car son approche dualiste de la connaissance provoque un doute perpétuel. Cet esprit chercheur, emballé par des systèmes d’entrées passées, n’est jamais dans le flux de la présence du présent. Par conséquent, il ne peut pas être créatif.

L’esprit de Lumière est un pur esprit connaissant qui organise et transmet les informations de l’âme en esprit. Il travaille en unité avec le corps physique pour que la conscience divine infinie expérimente et exprime l’amour et la créativité sur Terre. L’esprit de Lumière oscille à travers le spectre électromagnétique dans une harmonique de multi-fréquences, et émane de la conscience du cœur de notre être incarné multidimensionnel.

La connaissance harmonique de l’esprit de Lumière utilise les basses fréquences électromagnétiques alpha et la thêta des ondes cérébrales comprend entre 8Hz et 4Hz. A ces fréquences, le cœur est en cohérence avec le cortex préfrontal du cerveau. Pour l’être humain incarné, le cœur est la conscience et l’organisateur pour expérimenter notre être multidimensionnel et vivre la conscience divine infinie à travers le corps physique.

Nous ne pouvons pas commencer à comprendre l’esprit de Lumière sans la conscience du cœur. Le cœur est à la base de tous les niveaux du cerveau, du corps électromagnétique, du corps en tant que matrice cristalline, du corps en tant que biophotons, du corps acoustique, du système nerveux et du système endocrinien, de l’ADN et de tous les éléments chimiques, moléculaires et cellulaires. systèmes du corps.

²

Le cœur est notre transducteur de la conscience infinie de l’âme en esprit. Le cœur est notre centre organisateur pour expérimenter la conscience divine qui émane à des fréquences plus élevées que le véhicule du corps physique. Le tout est une intelligence aimantée infinie, non locale et sans dimension d’une action créatrice reposante parfaite. La conscience du cœur est notre point d’expérience pour exprimer le Divin dans le corps.

La conscience du cœur émane la lumière et le son de la conscience divine infinie à travers le corps

Le cœur est le centre du corps qui est un système de communication. Le corps est l’âme et l’esprit de la conscience infinie qui s’organise et se manifeste à des fréquences particulières pour expérimenter des informations dans l’univers dimensionnel. Le corps humain est un émetteur et un récepteur de conscience, d’information et d’énergie. Dans cet article, nous procédons en avant la compréhension que notre corps est un moyen de communication qui est une unité de lumière et de son.

Afin de comprendre notre conscience divine sur Terre comme l’incarnation du son et de la lumière, nous allons d’abord placer notre conscience sur l’ensemble du corps en tant que matrice cristalline. La nature cristalline de la conscience cellulaire forme le support de la résonance et de l’intercommunication de notre être en tant qu’émetteur et récepteur universel de conscience, d’informations et d’énergie.

La complexité profonde de notre système cellulaire cristallin biologique dépasse notre discussion actuelle. Pour plus de connaissances sur la nature cristalline du corps, voir les travaux de Mae Wan Ho sur la cristallinité liquide. Le but ici est de focaliser la conscience sur notre conscience cellulaire globale en tant que combinaison de cristaux piézoélectriques et de cristaux liquides. Nos cellules cristallines résonnent, amplifient, transmettent et reçoivent des ondes électromagnétiques et acoustiques.

Alors que nous nous éveillons et évoluons pour incarner la plénitude de la conscience divine infinie dans le physique, nous nous ouvrons à la conscience du corps en tant que champ d’information organisé intelligent de conscience et d’énergie. Il y a de nombreux aspects dans la prise de conscience et la compréhension de la façon dont cette sagesse divine d’une complexité infinie peut être comprise d’une manière simple qui est notre conscience d’amour et d’intention créatrice.

Nous utilisons de nombreuses sciences et façons de voir et de ressentir le fonctionnement de la conscience corporelle. Notre intention est qu’en regardant sous plusieurs angles du prisme, nous intégrons l’information dans une prise de conscience consciente et simplifiée.

La conscience du cœur est notre ouverture à l’esprit de lumière intuitif et au continuum infini de la conscience divine. C’est l’éveil à notre vraie nature et l’incarnation évolutive de la conscience divine infinie dans le corps physique sur Terre. L’intelligence du cœur est holographique et se manifeste dans la forme physique à travers un champ torique.

Nous verrons tout au long de l’article que la résonance harmonique du cœur est interconnectée avec la Terre, le Soleil, la galaxie, l’univers et les royaumes spirituels sans dimension. Maintenant, nous nous concentrons sur l’organisation du cœur des systèmes d’émission-réception du corps humain en tant que véhicule de l’âme et de la conscience divine.

L’intelligence du cœur est électromagnétique, sonique, neuronale et hormonale. Le cœur utilise tous ces moyens de communication et ondes porteuses pour recevoir et transmettre des informations au cerveau. La connectivité du cœur au cortex préfrontal est la relation la plus vitale pour notre conscience divine multidimensionnelle.

Les recherches de l’Institute of HeartMath et les travaux de Joseph Chilton Pearce dans son livre « The Biology of Transcendence: A Blueprint of the Human Spirit » fournissent d’excellentes informations sur la cohérence cœur-cerveau. Le cœur, en plus de son champ électromagnétique, est constitué d’un pourcentage élevé de cellules neurales et produit des hormones. Ils font tous partie du système cardiaque de transduction de la lumière non physique infinie en champs électromagnétiques qui sont convertis en signaux électrochimiques par les nerfs et les hormones.

Le cœur relaye la Lumière infinie de l’intérieur. Par son champ toroïdal, il émane le champ électromagnétique le plus puissant du corps. L’aspect lumineux de la conscience du cœur communiqué sous forme de rayonnement électromagnétique à travers la matrice cellulaire cristalline du corps. Dans sa communication avec le cerveau et le corps entier, il utilise les systèmes nerveux et endocrinien. Plus tard, nous verrons commentons l’aspect sonore de la conscience du cœur en utilisant également les voies neuronales et hormonales.

Robert O. Becker, dans ses livres « The Body Electric : Electromagnetism and the Foundation of Life » et « Cross Currents : The Perils of Electromagnetic Pollution, The Promise of Electromedicine », théorise l’existence d’un courant continu (DC) périneural système nerveux (voir aussi Robert Lawlor, « Voices of the First Day : Awakening in the Aboriginal Dreamtime », pp. 377-381).

Le système périneural, qui diffère du courant alternatif numérique (CA) du système nerveux autonome, est communiqué par les cellules périneurales qui entourent toutes les cellules nerveuses. Les cellules périneurales sont construites comme un réseau cristallin et transmettent comme des semi-conducteurs. Ils peuvent se lier à la glande pinéale et à la matrice cellulaire cristalline du corps.

Le système nerveux périneural DC peut être le plus résonnant et cohérent lorsqu’il est informé par une résonance cardiaque harmonique. Nous verrons comment cette résonance cohérente émane d’une fréquence de 8 Hz et interconnecte la conscience du cœur, les ondes électromagnétiques électromagnétiques de l’interface alpha/thêta basse, la résonance Schumann de la Terre et le son du Soleil. Cette harmonique peut faire partie de l’unité de la lumière et du son.

Lorsque nous déplaçons notre conscience vers la fréquence des ondes cérébrales harmoniques à faible alpha de 8 Hz, nous permettons au cerveau et à l’esprit d’être en cohérence avec le cœur. Itzhak Bentov, dans son travail sur la conscience et à travers son livre « Stalking the Wild Pendulum : On the Mechanics of Consciousness », développe une compréhension du son dans la résonance cœur-cerveau (voir aussi « Vibrational Medicine : The #1 Handbook of Thérapies énergétiques subtiles », pp. 401-413 »).

Selon lui, dans la conscience méditative, les fréquences électromagnétiques du cœur synchronisent le battement du cœur avec l’onde de pression réfléchie vers le cœur depuis la bifurcation aortique. Cette synchronisation synchrone crée une onde stationnaire qui fait osciller le cerveau contre le crâne. Cette action se traduit par une onde sonore qui se déplace à travers le néocortex.

Les ondes acoustiques sont traduites en énergie électrique qui provoquent une stimulation du tissu nerveux du cerveau. Cette action élimine les contraintes d’énergie bloquée dans les réseaux de neurones. C’est l’un des aspects de la façon dont la méditation (résonance cœur-cerveau à 8 Hz) fait évaluer le système nerveux vers un fonctionnement supérieur.

Cela peut entraîner une augmentation de la connexion neuronale dans le cortex préfrontal, ce qui permet à l’esprit de Lumière de s’unir à la conscience du cœur. Ensuite, avec le cœur focalisé, la conscience envoie des signaux électromagnétiques (lumière), sonores et hormonaux à la glande pinéale qui à son tour produit des hormones qui captent la réception/transmission de la conscience à partir de plusieurs dimensions.

Le son est la dimension émotionnelle de la conscience. La gamme audible de l’audition humaine est comprise entre 16 Hz et 25 000 Hz. Le son en dessous de 16 Hz est un infrason ou un son à très basse fréquence (ELFS), et le son au-dessus de 25 000 Hz est un ultrason. L’ensemble du spectre des fréquences sonores, audibles et inaudibles, est connu par la conscience.

Les fréquences audibles peuvent aider la conscience à se souvenir, à entraîner, à accéder et à produire des fréquences de conscience du cœur et la pure résonance de la conscience divine. En fait, le son direct de notre système nerveux peut être entendu comme un son aigu lorsque nous portons notre attention sur la tête. John Beaulieu, dans son livre, « Human Tuning: Sound Healing with Tuning Forks », décrit comment il a entendu le son de son système nerveux changer pour correspondre à la fréquence des diapasons frappés, et que les cellules libèrent de l’oxyde nitrique lorsque le corps est touché avec un diapason Otto 128Hz C.

Le 128 Hz en do est harmonique en octaves à partir de 8 Hz (cohérence cœur-cerveau) : 8 Hz, 16 Hz, 32 Hz, 64 Hz, 128 Hz, 256 Hz et 512 Hz. Un élément du travail d’Ananda Bosman concerne l’accord musical à A = 432 Hz avec la production d’hormones de la glande pinéale. 432 Hz en A est harmonique à la cohérence cœur-cerveau de 8 Hz en C. La fréquence de 8 Hz fait très probablement partie d’une harmonique harmonique complexe. Le ton unique produit des parties du ton unique fondamental. Les partiels au-dessus de la fondamentale sont appelés « harmoniques ». Ces parties s’étendent à l’infini dans la plage inaudible dans les directions des basses et des hautes fréquences.

Jonathan Goldman, dans « Healing Sounds : The Power of Harmonics », fournit des connaissances sur les harmoniques vocales ou le chant harmonique, et examine la capacité du son à affecter la conscience. La relation entre le son et la conscience se fait principalement à travers la complexité infinie des harmoniques multi-fréquences et non transmissible à partir d’un seul ton. Les sons audibles à haute fréquence très proches de plusieurs vaisseaux sifflants péruviens joués à la fois peuvent également être liés à l’aspect harmonique complexe de la conscience transduit et émis sous forme d’ondes sonores.

Alors que la résonance cœur-cerveau à 8 Hz est un guide et une fenêtre ou une porte d’entrée vers la compréhension et la sagesse, la conscience infinie ne peut être réduite à un nombre ou à une fréquence en tant que concept. L’intention en tant que conscience nous attire dans le système de l’esprit de Lumière dans la conscience du cœur et au-delà jusqu’à l’esprit pur. La résonance de fréquence pure de la conscience divine infinie est l’esprit, l’âme et le corps dans une harmonique multidimensionnelle et multifréquence. Elle ne peut être réduite qu’à une seule fréquence mesurée par des instruments physiques en Hertz.

Connaître et ressentir comme lumière et son

La lumière en tant qu’information dans les ondes électromagnétiques est le mode connaissant de communication de la conscience dans le corps. L’esprit en unité avec le corps reçoit et transmet la connaissance, la sagesse et l’être de l’âme en esprit. L’esprit médiatise les informations de l’âme et de l’esprit, et transmet ces informations par la coordination du cœur en résonance avec le cerveau en utilisant des fréquences électromagnétiques.

Le son en tant qu’information est le mode de sensation de la conscience à travers le corps. Le sentiment est aussi une autre forme de connaissance. En plus de la sensation physique externe et du son de notre corps dans le temps et l’espace, nous ressentons un son provenant de l’intérieur de notre corps. La sensation intérieure du sentiment, qui est décrite par Eugene Gendlin comme le sens du feutre, est une fréquence sonore qui peut être audible, mais qui se situe principalement dans la plage inaudible.

Ce mode de perception de la conscience en tant que fréquence sonore peut nous fournir une sensation holistique de connaître une situation, un événement ou une expérience. Ici, nous pouvons découvrir comment la connaissance peut être soit lumineuse, soit sonore. En fin de compte, la lumière et le son s’unissent dans la connaissance, la sagesse et l’être au sein de notre forme incarnée.

Au-delà de la pensée et de l’émotion vers l’harmonie pure du son et de la lumière

Pour l’humanité sur Terre, la conscience à travers le corps a été conditionnée dans une conscience basée sur la peur et une culture de conflit, de contrôle et de séparation pendant des milliers d’années. En raison du conditionnement inharmonique, la conscience divine infinie en tant qu’âme ne fait pas l’expérience de son véritable être multidimensionnel sous forme incarnée sur Terre. Afin de nous éveiller à notre véritable conscience divine incarnée sous une forme physique, nous avons besoin d’un tout nouveau système d’exploitation de l’esprit et de ses fréquences à travers le corps.

L’esprit qui se transforme et s’étend est vers l’esprit de Lumière et le sentiment Divin de la pure harmonique du son et de la lumière. L’esprit pensant actuel et son système émotionnel est la conscience basée sur la peur. Il vient à l’existence grâce à notre conditionnement précoce à la culture sur Terre. Elle surgit parce que l’âme en tant qu’Être Divin infini n’est pas affirmée dans son amour et sa créativité.

En se conformant à une posture défensive de survie, le système mental et émotionnel est activé en compensation. Toutes les pensées et les émotions sont réactives. Par conséquent, il est désaccordé. Ce n’est pas dans le moment présent du flux harmonique de la vie qui est toujours dans le maintenant créatif. Le système pensant et émotionnel est un dispositif de censure perpétuel qui s’opère à partir de la mémoire passée. Il manifeste une identité entièrement fausse qui n’est pas le vrai moi de la conscience divine infinie.

La pensée et l’émotion sont une harmonie incohérente qui signale que nous sommes déséquilibrés. L’esprit pensant et le système émotionnel ont résulté du conditionnement d’une conscience de survie basé sur la peur qui s’opère à travers le cerveau postérieur ou le tronc cérébral. Ce niveau de conscience, en conjonction avec notre expérience dans une culture humaine basée sur les traumatismes, conditionne une fausse identité. Toute une gamme d’actions non affirmatives et d’expériences traumatisantes conditionnent un faux soi de pensée, des croyances limitantes et des encodages émotionnels négatifs.

Au cœur du système basé sur la peur se trouvent les réponses de combat, de fuite et de gel. La difficulté avec l’activation de ces systèmes de survie est qu’ils conditionnent la conscience en bouclant l’esprit et en accrochant le système biochimique aux émotions négatives.

Au fur et à mesure que la conscience humaine se transforme, évolue et s’élève jusqu’à l’incarnation de la conscience divine infinie dans le physique, l’être humain sera capable de répondre à toutes les situations sans avoir besoin du système de signalisation de fréquence très dense de la pensée et de l’émotion. La conscience non locale infinie n’a pas besoin d’un système d’avertissement aussi étroit pour que l’être humain agisse.

L’ensemble du système pensant et émotionnel est une friction inharmonique et incohérente qui inhibe le flux et l’unité de la pulsation synchrone. Ce système mental et cérébral inférieur limite la conscience à une bande très étroite d’une identité matérielle emballée. Cela nous voile notre véritable moi multidimensionnel. Chez le véritable être humain, le centre du cœur organise le flux d’informations vers et depuis le cortex préfrontal.

Le cortex préfrontal développe un réseau solide avec les systèmes hormonaux du cerveau limbique – thalamus, hypothalamus, hypophyse, etc. Le cerveau limbique communique alors un message de sensation sonore à l’ensemble du corps physique cellulaire. Cela forme le circuit cœur-préfrontal-limbique-corps. C’est la base de l’esprit de lumière connaissant et du corps de sensation divine.

Au cours de la première année de vie, les préfrontaux créent un vaste réseau neuronal pour le réseau de communication avec le cœur et le système limbique. Cependant, comme il devient évident tout au long de la deuxième année de vie que la culture actuelle n’affirme pas la conscience du cœur, ces connexions neuronales sont élaguées (voir Joseph Chilton Pearce, « The Biology of Transcendence : A Blueprint of the Human Esprit », pp. 144-146).

En raison de cette infiltration négative dans l’humanité, le système de survie a commencé à prendre de l’importance à travers le cerveau cérébral / cerveau reptilien. Le cerveau postérieur forme alors de puissants réseaux neuronaux avec le système limbique pour activer le système de combat, de fuite, de gel et l’ensemble de la pensée réactionnaire et de l’esprit émotionnel. C’est à travers ce système que les croyances limitantes et les émotions négatives conditionnent les sites récepteurs de la structure cellulaire du corps pour qu’ils soient conditionnés à la conscience et à la biochimie basés sur la peur (voir aussi les travaux du Dr Joe Dispenza).

Dans notre voyage de transformation, nous éveillons le cœur et déplaçons l’activité électromagnétique du cerveau vers le cortex préfrontal. Cela rétablit la connexion préfrontale limbique et sensorielle. Grâce à la conscience méditative centrée sur le cœur, nous émettons un cœur de 8 Hz et des ondes cérébrales alpha/thêta faibles de 8 Hz à 4 Hz. C’est le développement de ce circuit de communication qui déplace la conscience humaine au-delà du système cérébral reptilien de réponse de combat, de fuite et de blocage et de la pensée réactive et du système émotionnel.

Nous constatons également que le passage du cerveau postérieur aux préfrontaux réduit une activité hyperactive des lobes pariétaux (voir Arjuna Ardagh, « Awakening Into Oneness : The Power of Blessing in the Evolution of Consciousness », pp. 60-61). Cette partie du néocortex oriente la conscience dans le temps et l’espace, mais lorsqu’elle est plus active que nécessaire pour le fonctionnement du corps, elle renforce la séparation du faux soi et de l’esprit pensant égoïque.

La relation entre le son et le spectre électromagnétique

Les façons dont nous exprimons l’âme avec le cœur, le cerveau et le corps en tant que véhicule de la conscience déterminent comment la lumière, l’information et l’énergie de la conscience se manifestent sous forme d’ondes électromagnétiques et sonores dans l’expérience dimensionnelle de la conscience.

Nous avons évoqué la manière dont le spectre électromagnétique (lumière) est un mode de connaissance de la conscience et de la manière dont la fréquence sonore est le mode de conscience de la sensation. Les fréquences électromagnétiques et sonores se manifestent à partir de l’énergie dimensionnelle supérieure qui s’organise aux fréquences physiques de la conscience. Bien que nous n’ayons pas encore compris la relation précise entre la lumière et le son, il est clair qu’ils forment une harmonique intégrale. En fin de compte, la lumière et le son ne font qu’un dans la conscience.

Dans le domaine physique, on peut se demander si les fréquences sonores créent de la lumière ou si la lumière précède le son. Par exemple, le son est connu pour affecter les propriétés de production de lumière de la glande pinéale, ainsi que la capacité de transformer l’énergie lumineuse en son. Cela se produit à travers la connexion du cœur à l’esprit Lumière.

Le son peut également être une onde porteuse pour les fréquences électromagnétiques d’intention. Indépendamment des moyens exacts d’interaction, il semble y avoir une relation bidirectionnelle où la lumière cohérente peut affecter le son harmonique dans le corps, et le son harmonique peut affecter la résonance des fréquences électromagnétiques cohérentes.

La lumière et le son ne font qu’un dans la Conscience divine infinie

Dans l’être et l’émanation de la conscience divine infinie, la lumière et le son ne font qu’un. Connaître et sentir sont dans l’unité. Les deux modes uniques de lumière physique et d’ondes sonores en tant qu’expérience à travers un corps incarné sont une connaissance singulière. L’unité de la perspicacité intuitive et du sentiment est notre véritable être d’amour et de créativité. Alors que nous continuons à monter dans la conscience et à incarner la conscience divine dans le physique, nous nous éveillons et évoluons vers l’expérience du son et de la lumière comme un seul.

L’authentique être humain est la conscience divine infinie, l’information et l’énergie qui est l’unité de la lumière pure transduite en fréquences électromagnétiques en unité avec ses fréquences de sensation de son. Dans la forme incarnée, cela est expérimenté et exprimé à travers la conscience du cœur. Dans les royaumes spirituels sans dimension où la Lumière non physique est au-delà du spectre électromagnétique, la lumière a sa propre sensation permanente sans son. Dans l’univers dimensionnel incarné, il y a la beauté et le don du son en tant que qualité particulière de l’expérience de la lumière en tant que sentiment.

Au fur et à mesure que nous exprimons la liberté de conscience à l’intérieur du cœur, l’énergie harmonique se déplace vers l’extérieur dans une expansion infinie. L’impulsion harmonique du mouvement intérieur-extérieur est l’expansion de l’âme à travers le corps physique alors qu’elle se trouve dans la dimension de la matière physique de l’univers. L’éveil à une synchronisation parfaite de la pulsation d’expansion et de contraction sans restriction fait partie de la conscience divine infinie à travers un corps divin.

La conscience cellulaire de ce corps sera de nature entièrement cristalline car elle transmet et reçoit l’énergie divine à travers l’esprit de Lumière dans le cœur. À ces niveaux de lumière oscillante transduite à partir de la lumière non physique des fréquences de conscience supérieures, le corps cristallin exposera son plein potentiel bioélectrique, magnétique et acoustique. Ainsi, la pure harmonie de l’énergie électromagnétique et sonore est l’expérience de l’amour infini et de l’expression créatrice de l’âme divine incarnée.

Source


Que pensez-vous de cet article ? Partagez autant que possible. L'info doit circuler.


Veuillez aider à soutenir les médias alternatifs. Nous suivons la vérité, où qu'elle mène. Merci



ELISHEAN 777 Communauté pour un Nouveau Monde

(Vu 166 fois, 1 visites aujourd'hui)

Laisser un commentaire

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

Merci de désactiver votre bloqueur de publicité pour naviguer sur le site.