LE FICHIER OMEGA : Gris, nazis, bases souterraines et nouvel ordre mondial

Extrait du RED ALERT REPORT, août 1996:

Les sources internationales vérifiées par recoupement et d’autres sources de documentation absolument fiables et « sans précédent » [DATÉ EN JUIN 1996] nous indiquent que cette fois que c’est pour de « VRAI ».

Pas de fiction, pas d’imagination, pas de processus de déduction, le scénario « TRÈS SECRET » que nous avons maintenant entre nos mains est juste AU-DELÀ DE TOUT ce qui a été imaginé auparavant.

Nous pouvons sûrement affirmer que personne d’autre, nulle part, ne possède l' »IMAGE COMPLÈTE » avec tous les détails précis de ce qui a été soigneusement planifié au plus haut niveau de l’élite politique et économique mondiale pour que quelque chose de GRAND se produise en 1997 qui perturbera la vie de millions de personnes.


Note: Il semble que le scénario ait été reculé pour être mis en place plus tard

Avec des documents complets et bien documentés, fortement soutenus par divers dossiers politiques et militaires sérieux et inconnus, des copies et des documents réels pour un grand « Chaos » préarrangé,

NOUS LE SAVONS :

* « POURQUOI, COMMENT et QUAND une « DECLARATION D’UN ETAT NATIONAL D’URGENCE » aux Etats-Unis apparaîtra pendant la nuit, et quels sont les 19 Etats qui seront placés sous « DROIT MARTIAL » ?

* Quel sera l' »AGENDA MILITAIRE » précis dans les États ciblés pour les troupes de la FEMA, des groupements tactiques étrangers des Nations unies, du FINCEN, de la MJTF et du BATF?

* QUELS sont les noms de ces personnes – au Canada, aux États-Unis et dans le monde entier – qui ont planifié et finalisé le scénario de 1997 ?

Vous pensez peut-être que vous savez quelque chose. Méfiez-vous de ce que vous pensez toujours et qui pourrait ne pas être cette fois-ci ce qui se passera réellement.

* LA CONNAISSANCE EST LA MEILLEURE PROTECTION.

* PERSONNE NE PEUT SE PROTÉGER S’IL NE SAIT PAS COMMENT SES DROITS SONT MENACÉS.

NOUVELLES RÉCENTES DES RANGERS PARTISANS DE L’OHIO

Extrait de l’Agence internationale de la presse libre de Serge Monast, « THE PARTISAN RANGERS OF OHIO », 14/08/96.

Bureau du commandement militaire des États-Unis… (Mag. Gen. Darren Day)

CANADA : Le 14 août 1996, le Canadien Serge Monast a été interviewé dans le cadre de l’émission de radio Steve Quayle SW (9400) ; notre Col. Watchman en a fourni un résumé comme suit :

Le système d’identification russe sonde avant l’invasion pour tester la force des unités de police ; créer des ravages, comme des émeutes, pour voir quelle est la réaction ; voir la réaction du peuple ; créer des confrontations avec la milice et les groupes patriotes pour tester leur réaction.

Nouvelle-Écosse, Canada

LA CÔTE EST EST LE DÉBUT DE CETTE INVASION. Le Nouveau-Brunswick, la Nouvelle-Écosse, une toute nouvelle unité spécialisée dans les « perquisitions et saisies », les « rafles » –

TEMPS DE GUERRE FROIDE ET PRÉPARATION À L’ARCTIQUE. La 82e division aéroportée, Mountain Division, Watertown, NY, est préparée de la même façon – avec ces deux unités, elle peut fermer la voie maritime du Saint-Laurent. Routes d’invasion : de la Nouvelle-Écosse au Maine, en passant par les frontières.


* La Champion Paper Co. coupe des arbres sur les montagnes les plus proches de la frontière canadienne, créant ainsi une zone dégagée jusqu’à la frontière avant les montagnes. Ils répandent également des herbicides. Un équipement de détection de mouvement par satellite sera installé dans la zone.

* « La première phase du projet Philadelphie est achevée aux deux tiers environ : hausse des prix, pénuries de nourriture, coupures de courant, troubles civils… attendez-vous à ce que le prix de vos denrées de base double.

* « Phase 3 – Fermeture de Québec Hydro ; c’est la 6ème plus grande [centrale] électrique du monde et elle contrôle TOUTE L’ÉLECTRICITÉ À L’EST DU MISSIPPI…

Il est prévu que le système s’arrête à tout moment à partir de janvier/mars. Une panne « induite » pendant le froid de l’hiver (hiver 97-98 ou l’hiver suivant ? – Branton) créerait le plus de difficultés et serait une condition de crise « d’urgence » majeure…

* Il y avait deux ingénieurs hydrotechniques québécois de très haut niveau à bord de l’avion de RON BROWN. Gardez les yeux sur le Canada.

Conclusion et Philadephia Pase III

COMPTE À REBOURS AVANT L’ÉPREUVE DE FORCE DE 1997 DANS LE NORD

Et d’un article intitulé « TOP-SECRET NEW WORLD ORDER PLAN », de la même publication :

« …Le commentateur de télévision Bill Moyers a découvert, au cours d’un voyage de quinze jours à travers le monde en compagnie de David Rockefeller, qu’une douzaine ou une quinzaine d’individus seulement prenaient quotidiennement des décisions qui régulaient les flux de capitaux et de marchandises dans le monde entier. »

Il cite les propos de Bill Moyers lui-même :

« David Rockefeller est aujourd’hui le représentant le plus visible de la classe dirigeante : une fraternité d’hommes qui façonnent l’économie mondiale et gèrent les flux de capitaux. Rockefeller y est né, et il en a tiré le meilleur parti. Mais ce que certains critiques considèrent comme une vaste conspiration internationale, il le considère comme une circonstance de la vie et comme un jour de travail comme les autres… Dans le monde de David Rockefeller, il est difficile de dire où finissent les affaires et où commence la politique… « 

Ne peut-on pas dire la même chose du pouvoir exécutif du gouvernement américain ?

Il est difficile de dire où finit la politique et où commence le « gouvernement » militaire-industriel « d’entreprise ».

Plus loin dans la même publication, en référence à « PHILADELPHIE PHASE III », nous lisons :

Le scénario de base finalisé lors de la réunion de juin 1996 à Toronto, et complété par d’autres sources fiables, est le suivant :

(1) Le Québec fait sa Déclaration unilatérale d’indépendance entre janvier et mars 1997.

Cette situation constitue le « déclencheur » de la « rupture » catastrophique et irréversible du Canada et de la « déclaration d’un état d’urgence national » dans l’Est et le Nord-Est des États-Unis.

Note : Les citoyens britanniques de la Colombie-Britannique ET du Québec peuvent empêcher une guerre civile en faisant la dernière chose que les partisans du Nouvel Ordre Mondial attendent, c’est-à-dire en ne pouvant rien faire. Si vous refusez d’entrer en guerre contre vos frères et sœurs canadiens du Québec, il n’y aura PAS de guerre civile. Les seuls qui resteront à se battre seront les unités militaires allemandes qui occupent le Canada – vous savez, les mêmes qui ont tué des Français, des Britanniques ET des Américains au cours des deux dernières guerres mondiales. Que vous croyiez ou non que le Québec devrait avoir son indépendance, vous devez vous demander

– ce qui serait préférable…

un Québec indépendant, ou une guerre civile dévastatrice qui se terminera par la destruction de la Colombie-Britannique et du Québec et l’assimilation de TOUT le Canada dans le nouvel ordre mondial?

Si une guerre éclate entre le Nouvel Ordre Mondial et l’Amérique du Nord/Sud, les Républiques de Colombie Britannique et du Québec devront se ranger de part et d’autre du NWO ou de l’Amérique. Il n’y aura AUCUNE neutralité dans une telle guerre. Soit le Canada, le Mexique, l’Amérique centrale, l’Amérique du Sud, etc. seront entièrement pris en charge par le Nouvel Ordre Mondial

– ce qui signifie que leur spécificité culturelle et leur indépendance nationale seront à jamais détruites

– soit ils s’associent aux États-Unis d’Amérique dans une sorte d’Union des républiques américaines, des républiques indépendantes, mais unies dans un front commun pour défendre ces derniers bastions de la liberté sur terre contre les assauts d’une dictature néo-nazie du « Nouvel ordre mondial ».

Si nous choisissons le camp qui, nous le savons, est favorisé par le Dieu tout-puissant, alors nous aurons la protection et la direction divines.

Rappelez-vous que les cultes sataniques qui ont motivé les atrocités de l’Allemagne nazie sont les MÊMES FORCES qui promeuvent le Nouvel Ordre Mondial.

Et si vous pensez que l’Allemagne nazie était une mauvaise nouvelle, vous pouvez être sûr que cette fois-ci, ils auront appris de leurs « erreurs » et seront bien plus déterminés à réussir. Nous devons donc aussi tirer les leçons des erreurs de NOTRE passé et être encore plus déterminés à réussir que nos ennemis potentiels.

Souvenez-vous de ce que George Washington a révélé concernant sa vision de l’avenir de l’Amérique.

Si nous essayons de construire et de maintenir une société – malgré nos erreurs passées et notre manque de vigilance à l’égard des ennemis de la liberté de l’extérieur et de l’intérieur -, une société fondée sur la justice, la miséricorde, la vérité et même une « nation sous Dieu », alors toutes les puissances du ciel et les forces angéliques seront derrière nous.

Je suis moi-même un patriote chrétien non confessionnel qui croit en Jésus comme étant le seul Fils de Dieu spirituellement engendré. Si nous sommes honnêtes avec nous-mêmes, alors nous devons admettre que la grande majorité de ceux qui ont formé la Constitution des États-Unis partageaient la même croyance.

Je ne crois pas qu’une certaine « dénomination » devrait faire l’objet de favoritisme politique, mais je crois que ce pays a été fondé sur l’idéal judéo-chrétien selon lequel tous les hommes sont créés égaux et que Dieu ne respecte pas les personnes.

Ceux qui se croient en quelque sorte supérieurs à leurs semblables ne sont pas vraiment des patriotes chrétiens et seraient probablement plus à l’aise avec les systèmes de croyance païens qui se sont auto-défiés et qui ont donné naissance à l’Allemagne nazie et, à leur tour, au Nouvel ordre mondial et à sa hiérarchie de dirigeants qui se considèrent comme la « race maîtresse ».

Donc, encore une fois, il n’y a pas de neutralité dans cette guerre, qu’elle soit politique, philosophique ou spirituelle. Ainsi, comme Josué l’a dit un jour… « choisissez aujourd’hui ceux que vous servirez ». – Branton)

(2) Une guerre civile [canadienne] à six voies éclate, impliquant, dans un premier temps, les Indiens Cris, la population du Québec et les Forces canadiennes ; et dans un deuxième temps, la population du Québec et du Canada à trois niveaux différents :

Une guerre des Français contre les Canadiens anglais, une guerre entre les catholiques français et les protestants anglais et une guerre d’identité.

À ce stade, permettez-moi de faire un certain nombre de commentaires relatifs à l’agenda draconien sur et au-delà de la planète Terre, après quoi nous reviendrons au scénario PHILADELPHIE III : en ce qui concerne un conflit potentiel entre catholiques et protestants, les catholiques charismatiques pourraient être utiles pour prévenir une telle « guerre religieuse » potentielle, en raison de leur insistance sur le Christ comme Sauveur.


Les jésuites de l’Église catholique ont tendance à mettre l’accent sur la déification de Marie, des saints et des anges, tandis que les maçons de certaines Églises protestantes ont tendance à mettre l’accent sur la déification de soi par le biais de la promotion fraternelle. Poussées à l’extrême, ces deux structures organisationnelles peuvent être orientées vers l’idolâtrie polythéiste plutôt que vers le christianisme. Il se peut que les maçons jésuites tentent de monter les catholiques contre les protestants et vice versa, en encourageant l’autre à l’accuser de « blasphème ».

De telles accusations, si elles sont provoquées, ne seront bien sûr rien d’autre qu’une hypocrisie aveugle des deux côtés. Cependant, se concentrer sur Jésus-Christ de Nazareth en tant que Fils unique de Dieu servirait à rassembler tous les « chrétiens ».

Ce serait le vrai « christianisme », par opposition à sa contrefaçon… l' »Église-ianité » ou l’idolâtrie. L’Église-ianité est un christianisme apostat, ou une « église » qui a perdu son aspect spirituel et sa concentration sur les « choses d’en haut », et qui est plutôt devenue une organisation idolâtre à base économique et politique, qui exploite les passions et les croyances spirituelles dans le but de promouvoir les programmes politiques et économiques des dirigeants.

Méfiez-vous des églises qui vous feraient croire qu’un ou plusieurs chefs religieux humains sont des « médiateurs » obligatoires entre nous et le Christ. Si vous ne croyez pas que CHRIST SEUL est le sauveur, vous n’avez pas le droit de vous appeler « chrétien », car vous faites confiance à des humains infaillibles pour votre salut. Maintenant, bien sûr, on a l’AGENCE LIBRE de choisir ce qu’on veut croire, qu’on accepte ou non le christianisme, et je n’essaie certainement pas de vous enlever votre droit à l’autodétermination. Nous avons le droit de choisir notre destin, mais avec ce droit vient la responsabilité d’accepter les conséquences de nos choix.

Les Pharisiens – ceux qui ont crucifié Jésus de Nazareth – étaient l’exemple parfait d’une institution religieuse qui a perdu son essence spirituelle intérieure et n’est devenue qu’une coquille éco-politique vide. Jésus avait menacé l’emprise économique et politique des Pharisiens sur les Juifs, et donc, en collaboration avec les Romains, ils étaient déterminés à le tuer. Cependant, en agissant ainsi, ils ont accompli sans le savoir la prophétie d’Esaïe chapitre 53.

Les Jésuites, qui étaient à l’origine des inquisitions de l’Europe – au cours desquelles des centaines de milliers de chrétiens ont été massacrés – et qui, selon l’écrivain Edmond Paris, ont servi de « conseillers » aux SS nazis dans leur « inquisition » contre les Juifs, en sont un autre exemple.

Si je ne me trompe pas, il semblerait que si une organisation cesse de diffuser un message de régénération spirituelle au profit d’autrui et se tourne plutôt vers l’assassinat de centaines de milliers de protestants européens et d’autochtones méso-américains dans le seul but de préserver son empire écopolitique, il ne s’agirait pas d’une institution fondée sur les enseignements de Jésus, et donc non « chrétienne ». Les jésuites n’ont jamais été chrétiens ni même catholiques. Ignace Loyola avait déjà été arrêté en Espagne pour ses activités subversives en tant que gnostique, et s’était introduit au Vatican par la flatterie en promettant à un pontife sans discernement sa dévotion à la tête d’une « milice » qui servirait à protéger les intérêts des papes et du Vatican.

L’infiltration jésuite du catholicisme ET l’infiltration maçonnique du protestantisme ont d’ailleurs été planifiées bien à l’avance par les sectes bavaroises.

Les cultes « serpents » bavarois contrôlent à la fois le jésuitisme et la maçonnerie, malgré l’animosité apparente entre les deux. À leur tour, ils contrôlent la société Bilderberg, dont le noyau est constitué d’un conseil ou de 39 initiés, soit 13 nobles noirs, 13 maçons Wicca et 13 jésuites maltais. Un autre exemple de collaboration entre les jésuites et les maçons est le rite écossais de la maçonnerie lui-même.

Il est intéressant de noter que certains interlocuteurs font référence à un ancien conflit entre les Orionites « gris » et les Siriens « nordiques ».

Les Orionites et les Siriens se seraient battus pour le contrôle des anciennes fraternités dirigeantes égyptiennes, et cela a ensuite évolué en une guerre entre le [Saint] Empire romain/les Jésuites/les Nazis qui étaient soutenus par les Orionites, et leur opposition au sein de l’Empire britannique et de ses loges maçonniques qui étaient soutenues par les Siriens. Avec l’infiltration orioniste du collectif extra-planétaire « Ashtar » ou des loges « Melchizedek », et avec l’infiltration des loges maçonniques sur terre par les sociétés jésuites/illuminati/Thules bavaroises soutenues par les Orionites, les Ashtariens et les Maçons sans méfiance ont été manipulés pour servir les objectifs des infiltrateurs orionites et jésuites, respectivement.

C’est pourquoi les humains de Sirius-B qui avaient été en guerre contre les Orionites pouvaient être transformés pour servir les intérêts des agents Orionites – opérant dans et autour de la « comète » Hale-Bopp – qui avaient infiltré le collectif « Ashtar » des Siriens. Pour ces Siriens, ils n’avaient pas affaire à des « Orionites draconiens », mais à des « Maîtres Ascensionnés ».

Hale-Bopp est apparemment un « Cheval de Troie » orionite, déterminé à soutenir un Nouvel Ordre Mondial qui serait dirigé en partie depuis la base commune Illuminati-Grey Alien du CLUB DE ROME, située sous Pine Gap, en Australie. Tout cela a été préparé à l’avance par l’enlèvement et l’implantation de millions de personnes dans le monde entier par les nazis et les gris – voir la citation au début de ce dossier.

Suis-je fou ? Tout cela n’est-il que les divagations d’un fou ?

Je suppose que le temps nous le dira, mais c’est ce que mes « autres sources mondaines » m’ont « dit », et ce que d’autres ont dit ensuite. Pensez-y, si une force étrangère hostile avait ses sites sur terre, arriverait-elle dans le cadre d’une invasion « INDEPENDENCE DAY », qui serait totalement destructrice, ou pourrions-nous leur attribuer un peu plus d’intelligence – mais pas moins de malveillance – en menant une sorte d' »opération cheval de Troie », pour reprendre une expression du célèbre ufologue John Keel ?

Peut-être planifieraient-ils bien à l’avance pour amener la planète dans un état où la résistance serait minime… enlèvements massifs, contrôle des esprits, infiltrations, bases d’opérations souterraines, projets génétiques pour créer des guerriers extraterrestres qui pourraient bien opérer dans l’environnement, ouvertures aux dirigeants planétaires stupides et avides afin d’obtenir leur coopération, tromperie à plusieurs niveaux et guerre psychologique, un gouvernement mondial qui faciliterait une prise de contrôle plus facile – en prenant le contrôle des dirigeants d’une structure de pouvoir déjà existante plutôt qu’en détruisant l’ancienne structure et en en créant une nouvelle.

Et peut-être une force d’invasion principale arrivant dans la queue d’une « comète » afin de ne pas susciter trop de peur et de réactions négatives – et lorsque la soi-disant « comète » passera sur la planète, ils pourraient tenter d’envoyer de puissantes transmissions pour activer les implants et la programmation subliminale chez les personnes enlevées. Je pense qu’il est temps de tracer les « lignes de bataille ».

Si nous ne savons pas qui sont nos amis et nos ennemis « là-bas », c’est-à-dire ces STRUCTURES DE PUISSANCE créatives et « libres » par opposition aux STRUCTURES DE PUISSANCE destructrices et « esclaves » qui existent sur, sous et au-delà de cette planète, alors nous sommes plus susceptibles de DEVENIR l’ennemi par défaut.

Les loges chtariennes et maçonniques collectivistes, avec leurs philosophies « tout compris », ont tendance à brouiller la ligne entre les programmes élitistes et égocentriques et les programmes basés sur le service du bien général des autres. La seule chose réelle dans laquelle les collectivistes sont « unifiés » est leur égocentrisme, et dans les collectifs, seuls les « soi » les plus forts survivront, et ces « soi » auront à leur tour tendance à siphonner l’individualité des « soi » plus faibles qui les entourent.

C’est comme le trou noir qui, selon de nombreux astrophysiciens, existe au centre de la galaxie. C’est le plus grand trou noir de la galaxie, et même si d’autres « trous noirs » plus petits existent autour de lui, ceux-ci ont tendance à être attirés et assimilés par le super trou noir.

Je me demande si cela a quelque chose à voir avec le culte occulte nazi du « Soleil noir », qui est en fait le culte du trou noir au centre de la galaxie?

Les collectivistes tenteraient également de répandre le mensonge gnostique selon lequel il n’y a ni « bien » ni « mal », mais seulement « l’expérience ». De mon point de vue, le mal est un mode de « service à soi-même » et le bien est un mode de « service aux autres », donc puisque ces deux modes existent OBLIGATOIREMENT, les « canalisateurs » occultes qui crachent ce genre de pourriture, par exemple, se révèlent être des MENSONGERES.

Ce mensonge selon lequel il n’y a pas de « ligne de bataille », pour ainsi dire, entre le bien et le mal parce que ni l’un ni l’autre n’existe vraiment, ne sert que l’agenda du mal. Nous devons donc tracer les « lignes de bataille galactiques » entre les alliances qui s’efforcent d’adhérer à une philosophie de service aux autres/non interventionniste et les alliances qui choisissent d’adhérer à une philosophie de service à soi-même/interventionniste.

Nous inclurons également les collectivistes qui prétendent ne pas « prendre parti » mais être neutres. Je suis désolé, mais dans ce conflit cosmique dans lequel notre galaxie se trouve, il n’y a PAS de neutralité.

C’est comme en Suisse, ils étaient « neutres » pendant la Seconde Guerre mondiale. Mais bien sûr, leur « neutralité » ne les a pas empêchés de protéger l’or nazi volé dans leurs coffres-forts. Si l’on n’est pas du côté du service aux autres, alors on est par défaut du côté du service à soi-même, ce qui conduit au collectivisme, puisque dans un collectif égocentrique, les plus égoïstes ont tendance à assimiler les plus faibles de leur propre espèce.

Le collectivisme est donc une forme d’interventionnisme, puisqu’il viole et envahit l’individualité et la souveraineté personnelle des autres, que ce soit sur une base planétaire, nationale, locale ou individuelle.

Le collectivisme individuel peut être utile, comme l’Internet par exemple, car l’individu contrôle son interaction avec le collectif et peut se connecter et se déconnecter à tout moment. Cependant, lorsqu’un collectif INVITE l’individualité d’une personne, comme le font les collectifs Ashtar et Grey en implantant des dispositifs micro-électroniques permanents DANS la personne, envahissant ses limites personnelles, alors ce collectif est une dictature de la pire forme car il viole la souveraineté donnée par Dieu à ceux qui sont « assimilés » ou nés dans un tel collectif.

Une fois que le collectif a violé ses limites personnelles par son CHOIX personnel, il « vend son âme » au collectif – dans ce cas, son « âme » est son identité, ses émotions, sa souveraineté, sa liberté d’action, etc. Cela met l’âme de la personne en grand danger.

Par exemple, un exemple imminent de cela sur cette planète serait une puce informatique implantée dans la main droite ou dans le front d’une personne afin de faire partie d’un collectif économique planétaire, comme prophétisé dans le chapitre 13 de l’Apocalypse. Si quelqu’un succombe à une telle tentation, il abandonnera son âme et son identité en échange de gains physiques.

Une fois que l’âme est COMPLÈTEMENT « assimilée » dans un tel collectif, il n’y a pas de retour en arrière car la volonté personnelle et le libre choix ont été perdus.


L’exception serait une personne « assimilée » contre sa volonté par la tromperie ou par la force et l’ignorance, comme c’est le cas pour un enfant. Même si j’ai moi-même été implanté avec des dispositifs de contrôle mental psionique et qu’au moins un hémisphère de mon esprit a été assimilé dans le « collectif » Ashtar, cela s’est fait sans mon plein accord conscient mais par tromperie et ruse. C’est pourquoi j’ai conservé une « identité consciente » et une volonté qui a pu, par la grâce de Dieu, « riposter », même si les « batailles psychiques » ont été parfois TRES difficiles, un ENFER psychologique virtuel.

D’après les enseignements tirés de plusieurs contacts, il semblerait que les interventionnistes-collectivistes Reptiloïdes-Gris aient réussi à conquérir plusieurs mondes coloniaux humains dans le passé par des stratégies de type « cheval de Troie ».

La plupart d’entre eux étaient des sociétés quasi-collectivistes dont les dirigeants mondiaux ont découragé toute distinction nationale, culturelle et individuelle, et qui se sont vendus à l’agenda des étrangers pour des motifs égoïstes, succombant à la tromperie et à la propagande des étrangers. Une fois que les collectivistes Reptiloid-Grey ont établi leurs sites sur la planète Terre, ils ont dû relever un tout nouveau défi.

En raison de la diversité nationale, culturelle et individuelle de la planète et parce que la situation sur terre était de ce fait imprévisible, les étrangers ont été contraints de gagner plus d’adeptes parmi l’élite humaine qu’ils ne le feraient normalement afin d’établir leur dictature mondiale. Ce gouvernement mondial du « Nouvel ordre mondial » faciliterait l’assimilation de la planète au sein du collectif des extraterrestres.

En prévision de cela, les extraterrestres ont commencé à soutenir et à infiltrer les réseaux fraternels internationaux [la Loge, ou Maçonnerie] il y a plusieurs siècles. Les États-Unis d’Amérique étant le plus fervent défenseur de la souveraineté et de la liberté individuelles – la spécificité, la liberté et la créativité individuelles étant l’ennemi mortel du collectif – ils ont établi plusieurs bases souterraines « cheval de Troie » en Amérique sous le couvert du « transfert de technologie », sous diverses zones stratégiques.

Bien que les représentants de plusieurs mondes de la « Fédération » – qui étaient bien conscients de la nature et des stratégies des collectivistes Reptiloid-Grey en raison de conflits séculaires avec ces derniers – aient mis en garde la branche exécutive du gouvernement contrôlée par la NSA contre tout rapport avec les « Gris » qui entraient dans le système en mettant en place des bases qui avaient été construites dans des planétoïdes « artificiels », la NSA a ignoré leurs ouvertures.

La NSA, qui avait peut-être déjà maintenu une alliance secrète avec les collectivistes reptiliens en raison de ses racines « nazies », a poursuivi les projets d' »interaction », sans tenir compte des avertissements des fédéralisateurs.

Les échanges de technologie ont eu lieu, mais il va sans dire que la super-technologie ne pouvait être utilisée et exploitée que par les extraterrestres eux-mêmes, ou par des agents ou des scientifiques travaillant pour les entreprises industrielles fascistes [plutôt que pour le gouvernement du Congrès et de l’électorat] qui étaient entièrement programmés et contrôlés par la « ruche » extraterrestre. Ceux qui, au sein de la collaboration, montraient des signes de résistance à l’encontre de ce programme avaient tendance à disparaître ou à mourir prématurément.

Les interventionnistes Reptiloïdes et Gris ont réussi à s’infiltrer et à prendre le contrôle des colonies humaines collectivistes [Ashtariennes] souterraines les plus profondes, bien qu’en poursuivant la prise de contrôle de la planète de bas en haut [la même stratégie qu’ils utilisent pour prendre le contrôle de l’esprit des personnes enlevées – du niveau inconscient collectif « profond » au niveau conscient individuel « extérieur »], ils se soient heurtés à une certaine résistance de la part des forces militaires américaines plus individualistes qui avaient accès au réseau souterrain, ainsi que des forces non collectivistes de la Fédération. Par le biais d’implantations et d’assassinats sélectifs, de nouveaux traités douteux, d’échanges de technologies et de stratégies de « faux drapeau » – c’est-à-dire en feignant la bienveillance – la résistance a été pour la plupart maîtrisée.

Plusieurs bases du « cheval de Troie » ont été établies dans les domaines suivants, afin de contrôler des domaines spécialisés de la recherche et du développement militaro-industriels sous le couvert des échanges technologiques :

Montauk – Camp Hero, Long Island [mécanique quantique de l’hyperespace et contrôle mental des micro-ondes] ;

L’aéroport international de Denver [transport et confinement humain] ;

Little Cottonwood Canyon – Dougway, Utah [clonage et cybernétique] ;

Mercure – Area-51, Nevada [nucléaire et anti-gravité] ;

Lancaster – Tehachapi, Californie [aérospatiale et informatique] ;

Ft. Lewis – Madigan, État de Washington [biomédical & bio-réplication].

Et bien sûr, la base principale qui supervise les activités se déroulant dans toutes les zones ci-dessus, les anciennes installations souterraines sous la zone de Dulce – 4-Corners au Nouveau-Mexique.

Il était inévitable que le collectivisme draconien et l’individualisme humain finissent par s’affronter au sein des réseaux souterrains communs, et cela semble avoir commencé en 1975 lors d’une « démonstration » par les Grey d’un réacteur antimatière dans les niveaux souterrains de la région.

Un grand nombre de scientifiques et de personnel de sécurité étaient présents dans la salle souterraine où se déroulait la manifestation. Les Gris ont exigé que les officiers militaires se désarment ou quittent la salle. Un officier militaire, offensé par cette démonstration d’arrogance extraterrestre sur une planète où les extraterrestres étaient censés être des « visiteurs », a remis en question l’ordre.

Cela a conduit à un conflit d’intérêts qui a dégénéré en une altercation militaire, qui s’est terminée par la mort d’un extraterrestre gris et de plusieurs dizaines de scientifiques et d’agents de sécurité. Bien qu’il n’y ait apparemment pas eu d’autres affrontements sur cette base [à l’époque], l’incident n’a pas été oublié et a peut-être semé les graines d’un mouvement de résistance qui s’est intensifié dans la base « Dulce » [prononcer « dul-see »] quatre ans plus tard, en 1979, et qui est devenu connu sous le nom de « GUERRES DE DULCE ». La résistance a été menée à la fin [ ?]

Thomas Edwin Castello, qui était en contact avec des amis personnels jusqu’au milieu des années 90, date à laquelle il a disparu.

Castello était le chef de la sécurité de la base à plusieurs niveaux, et s’est joint à 9 autres travailleurs dans un premier temps pour tenter de saboter les atrocités biomédicales qui étaient perpétrées sur les personnes enlevées qui étaient amenées à la base… certaines temporairement, mais d’autres définitivement.

D’autres ont rejoint la résistance, et même quelques grands « reptiloïdes » qui n’étaient pas d’accord avec les politiques de leur collectif et qui avaient développé un certain degré d’émotivité individuelle en raison de leur association étroite avec les humains, se sont également joints.

Il y avait apparemment des traîtres au milieu de cette résistance, bien que l’on ne sache pas exactement qui c’était. La résistance s’est accrue à la suite de la découverte que les dirigeants du « White Draco » de la base avaient rompu le « traité » et détenaient plusieurs milliers de personnes enlevées contre leur gré dans des niveaux plus éloignés du réseau souterrain contrôlés par des extraterrestres, dans des cages ou dans un confinement cryogénique, afin que les parties de leur corps puissent être utilisées pour diverses expériences biogénétiques, ou pire.

Plusieurs des scientifiques qui avaient découvert la « Grande Trahison » ont été découverts et emmenés en captivité et détenus dans des sous-bases périphériques telles que celles situées sous la réserve d’Ute dans le sud-ouest du Colorado et le sud-est de l’Utah, et au moins deux altercations majeures ont éclaté.

Lors d’un conflit, plusieurs forces spéciales ont été envoyées pour secourir les scientifiques et les personnes enlevées en captivité. Cette mission a été un échec lamentable, si ce n’est que plus de 200 aliens ont été tués et que quelque 66 forces spéciales sur les 100 qui ont été envoyées sont également mortes dans la fusillade. Une autre attaque aurait été ordonnée par les chefs de la collaboration fasciste, qui ont ordonné l’assassinat de tous les membres de la résistance, Américains, Nordiques, Reptiloïdes…

La plupart des membres de la résistance ont été massacrés de sang froid, bien que quelques uns se soient échappés, dont Thomas Castello. Que ces attaques aient été ordonnées ou non par deux agences de renseignement différentes, ou par une agence schizophrène [MJ-12], il n’en reste pas moins que ces événements ont provoqué une scission majeure au sein de la communauté du renseignement américaine, ce qui a peut-être contribué à une résistance similaire qui a abouti au sabotage et à l’arrêt [pour quelques années au moins] des projets de la société de Thulé/CIA-NSA/Orion Gris sur la base de Montauk six ans plus tard, en 1985.

Les interventionnistes collectivistes Reptiloïde et Gris de Draconis et Orion sont devenus désespérés alors que la situation devenait de plus en plus incontrôlable. Le temps pressait et les collectivistes extraterrestres risquaient de voir leur programme séculaire d’infiltration et de conquête des nations de la surface de la planète Terre s’effondrer en apparence. Tous les efforts étaient dirigés vers l’infiltration de la société américaine et mondiale en général, et vers la destruction de la Constitution américaine et la mise en œuvre du Nouvel Ordre Mondial par l’intermédiaire de leurs agents collaborateurs sur terre. Sur une note plus personnelle.

Depuis plusieurs années, je fais personnellement l’expérience de « rêves » inhabituels et récurrents d’interaction avec des extraterrestres dans des systèmes de bases souterraines. Certains de ces rêves avaient apparemment trait à certaines colonies semi-collectivistes ashtariennes, télosiennes, shastaniennes et afghanes qui ont depuis été stressées, voire infiltrées et prises en charge par les collectivistes draconiens.

À un moment donné en 1995, une « voix » claire et distincte dans mon esprit m’a dit que j’étais « un agent de la CIA ». Craignant pour ma santé mentale, j’ai ignoré cette « voix », mais quelques jours plus tard, un ami proche – une personne enlevée dont le père travaillait sur le projet Manhattan de Los Alamos – m’a douloureusement rappelé que lors de plusieurs enlèvements, « j’étais moi-même venu l’emmener dans des installations souterraines sous les contreforts des Rocheuses occidentales dans la vallée de Salt Lake dans l’Utah, où nous avons rencontré des êtres extraterrestres.

Les êtres se sont présentés comme étant bienveillants, mais il s’agissait peut-être d’une façade, c’est-à-dire, à moins que je ne reçoive par la suite des preuves de ce fait. Lors d’une de ces expériences, elle m’a demandé « moi » pourquoi j’avais un accès sécurisé à toutes ces installations souterraines. Selon elle – je ne plaisante pas, je n’ai rien dit sur les « voix » dans ma tête quelques jours plus tôt – « je » lui ai dit à contrecœur pendant son épisode d’enlèvement que c’était parce que je travaillais pour la CIA ! Je ne me souviens pas « consciemment » de cet incident particulier, que ce soit comme un « rêve » ou autre.

Je me souviens cependant avoir fait plusieurs « rêves souterrains » dans lesquels j’ai vu les grands et parfois les petits humanoïdes extraterrestres dont elle a parlé. Selon plusieurs personnes interrogées, lors des enlèvements, les extraterrestres imposent souvent – par une forme de technose – un état de conscience similaire à celui que l’on ressent lorsqu’on est dans un rêve, de sorte qu’au réveil, la personne enlevée est amenée à croire que l’expérience n’était qu’un rêve, même s’il existe souvent des preuves suggérant que quelque chose s’est passé pendant la nuit. Dans le cas de mes amis, il s’agissait d’étranges bleus et marques sur son corps qui n’étaient pas là quand elle s’est endormie. Après avoir entendu mon « autre moi » avouer qu’elle était un agent de la CIA, elle s’est violemment mise en colère et le lendemain matin, elle s’est souvenue des émotions liées à l’événement et, à son tour, à l’événement lui-même.

Nous avons tous les deux rencontré d’autres personnes enlevées qui vivaient une « double vie », une vie consciente et une vie supprimée dans un état de conscience altérée, en interaction avec des étrangers de tous types. Plusieurs de ces personnes – qui vivent dans la vallée de Salt Lake – ont parlé de leur participation à leur vie nocturne « alternative » en tant que personne enlevée, une sorte de guerre spatiale violente se déroulant entre deux groupes d’extraterrestres qui maintiennent des bases et des forteresses souterraines dans les montagnes Rocheuses, chaque partie étant déterminée à éradiquer l’opposition.

Certains ont suggéré que certains des Gris veulent se libérer de l’Empire d’Orion contrôlé par les Draconiens, et pourraient former des personnes enlevées pour combattre leurs anciens seigneurs draconiens en cette qualité si une telle révolution se produit.

Si cela devait se produire, en raison du collectif lui-même, ce pourraient être les Hubrids individualistes qui mèneraient une telle résistance, ainsi que les Grey qui pourraient avoir développé un certain degré d’expression émotionnelle indépendante en raison de leur contact étroit avec les Hubrids plus individualistes sur le plan émotionnel. Il semblerait cependant qu’en réquisitionnant la vie inconsciente des personnes enlevées et en les entraînant à faire la guerre – contre les Draconiens, ou dans le cas des Gris « collectivistes » contre la Fédération, le gouvernement américain, ou quoi que ce soit d’autre – les Gris font aux personnes enlevées sur terre exactement ce que les Draconiens leur ont fait.

Ils en ont fait les marionnettes inconscientes de leur programme collectif. Comme ils le disent, la maltraitance tend à engendrer des agresseurs. Je ne suggérerais PAS que nos militaires viennent en aide aux Greys et aux Hubrids [les Hu-brids étant des hy-brids nés avec une âme humaine] qui tentent de quitter le collectif draconien.

À MOINS que les Griss/Hubrids ne se soumettent entièrement à un conseil du Congrès ou à un conseil conjoint Congrès/Fédération si cela peut être établi. La raison en serait de s’assurer que toutes les forces humaines et les opérations sont entièrement contrôlées par le Congrès. Il y aura sans aucun doute des Grey – les hybrides gris-réptiloïdes par exemple – qui tenteront de saboter une telle résistance ou de se faire passer pour des membres de la résistance, alors qu’en fait ils travailleraient pour l’élite draconienne.

Ces gris collectivistes pourraient essayer d’obtenir l’aide d’une agence humaine, en excusant leurs anciens abus par quelque chose comme « nous n’avions pas le choix, nous suivions simplement les ordres des Dracos… mais maintenant nous voulons nous rebeller et nous séparer des Draconiens avec votre aide.

Même s’il y avait un élément de sincérité dans le désir des Gris/Hubrides individualistes de se libérer, les collectivistes eux-mêmes pourraient utiliser la situation pour prendre pied dans notre société… comme ils l’ont fait avec les « traités ». Même si certains des traités passés étaient appliqués par les Grey avec des motifs semi-éthiques, ce dont je doute fortement, alors les collectivistes eux-mêmes interviendraient et trahiraient ces traités et les utiliseraient comme des chevaux de Troie pour établir un plus grand contrôle au sein de la société humaine, ce qu’ils ont fait.

Pour cette raison, TOUTE résistance de ce type doit être absolument CONTRÔLÉE ET DIRIGÉE par le Congrès ou un conseil du Congrès/de la Fédération. Tout Gris ou même Reptiloïde qui vient d’acquérir son individualité et s’est en partie séparé de la « ruche » collective ne pourrait certainement PAS être considéré comme capable de prendre des décisions de vie ou de mort importantes concernant les humains, puisqu’il conserverait sans doute un certain niveau de « programmation collective » résiduelle.

Supposons qu’une agence gouvernementale passe un accord avec les Gris pour « combattre » leurs ennemis les Draco… Il se pourrait qu’une autre agence gouvernementale soit manipulée pour obtenir un programme opposé dans ce qui équivaudrait à un scénario galactique machiavélique.

En fait, cela s’est peut-être déjà produit.

Le contact Alex Collier prétend avoir appris des non-interventionnistes d’Andromède-Pléiade – qui ont « bloqué » notre système pour empêcher les forces malveillantes extérieures de tirer profit du chaos et des changements planétaires actuels – qu’au moins une agence a lancé un appel à l’aide aux civilisations extraterrestres pour qu’elles viennent à notre défense et nous aident à éradiquer les Gris qui se sont retranchés sur notre planète.

Un groupe a répondu à cet appel. Ne le savez-vous pas, c’était les Reptiloïdes d’Alpha Draconis, dont les forces sont apparemment en route vers la terre selon Collier. De plus, une grande armada de Sirius-B serait en route vers le système Sol et devrait arriver vers 2004, et ceux-ci pourraient ou non être des alliés des Draconiens. Il faut espérer qu’ils ne le sont pas.

Certains rapports semblent indiquer que la grande armada de Sirius-B pourrait arriver pour défendre ses propres bases dans le système Sol et sous la planète Terre, qui sont mises à rude épreuve ou attaquées par les interventionnistes gris-réptiloïdes avec lesquels les Sirians ont eu des conflits par le passé. Quant aux Alpha-Draconiens, s’ils sont autorisés à pénétrer dans notre système/planète, ils ne feront rien contre les Gris, simplement parce que les Draconiens les ont envoyés ici en premier lieu.

Ma seule suggestion est de déclarer notre planète, ou au moins les États-Unis continentaux « supérieurs » et « inférieurs », « ZONE LIBRE DE VERMINES » – c’est-à-dire PAS DE GRIS, PAS DE REPTILOIDES, PAS D’INSECTOIDES  !

Afin de faire respecter cette règle, nous devons EXIGER l’accès aux technologies interplanétaires et souterraines que possède actuellement le complexe militaro-industriel, largement infiltré par des extraterrestres.

Les membres de la fraternité maçonnique M.I.C. doivent comprendre que c’est leur seule solution, sinon ils resteront coincés entre le proverbial et le dur… avec la menace d’une assimilation totale – avec le Nouvel Ordre Mondial qui tue l’individu – dans le collectif extraterrestre d’une part, et la menace d’une invasion de leur Militaire-Industriel souterrain par des Américains patriotes en colère d’autre part.

Pour en revenir à l’incident impliquant mon « identité alternative », le lendemain de cet incident d' »enlèvement » – au cours duquel mon alter-ego, le « spook », ou agent dormant programmé, pourrait-on dire, est venu et a emmené mon amie dans une base souterraine – elle a remarqué une voiture noire dans laquelle étaient assis ce qui semblait être des agents du gouvernement, garée en face de sa maison, et elle a eu le sentiment certain qu’ils l’observaient.


Ce que j’ai trouvé intéressant, c’est que mon amie m’a informé que, selon son expérience, « j’étais gaucher [ou cerveau droit dominant – le cerveau droit étant responsable des fonctions mentales « non verbales »] alors que dans ma vie consciente, je suis droitier.

Ayant entendu précédemment que ceux qui possèdent une personnalité alternative abritent souvent l’intelligence informatique L’identité alternative dans l’hémisphère opposé à celui dans lequel ils sont consciemment dominants, j’ai mis deux et deux ensemble. J’ai la forte impression que cette identité alternative n’est PAS entièrement une personnalité individuelle, mais plutôt un « récepteur » implanté pour un esprit collectif étranger, pourrait-on dire.

J’ai entendu parler de personnes enlevées qui ont été emmenées à bord de vaisseaux au sein du collectif « Ashtar ». Ils disent être psioniquement liés à une puissante intelligence extérieure à eux-mêmes, et de ce fait, ils sont capables d’effectuer des activités qu’ils ne feraient ou ne pourraient pas faire normalement… piloter un vaisseau spatial par exemple, ou plutôt il s’agirait de l' »esprit central » qui pilote le vaisseau À TRAVERS eux.

Le contact Israel Norkin déclare que le cœur des opérations collectives d’Ashtar est un ordinateur central basé dans l’espace, une intelligence artificielle MASSIVE.

Je me suis souvent demandé où et quand cette identité alternative avait été introduite dans mon subconscient [apparemment par la collaboration entre la CIA et Alien], mais cela m’a toujours échappé, et pourtant tout cela m’a convaincu de l’ampleur de l’infiltration de notre société et de ses conséquences sur ma vie personnelle.

Je connais plusieurs personnes enlevées dont la « vie alternative » avec les Aliens a pratiquement épuisé leur vie éveillée normale de manière dévastatrice, laissant beaucoup d’entre elles dans un état de délabrement mental et émotionnel, qui à son tour affecte gravement leur capacité à maintenir une carrière ou une vie sociale productive. Si cela a été vrai dans ma propre vie et dans celle d’autres personnes enlevées que je connais, alors combien d’autres personnes ont vu leur vie sabotée de cette manière par l’infiltration d’extraterrestres dans les niveaux subconscients de leur existence ?

À titre d’exemple, mon amie que j’ai mentionnée plus haut avait une mémoire photographique lorsqu’elle était adolescente. Cependant, après le début des enlèvements, elle n’a eu que des problèmes de mémoire à profusion !

Je me demande parfois si ces extraterrestres-fascistes sabotent délibérément nos capacités en tant qu’êtres humains afin de nous maintenir à un potentiel minimal et de faciliter un contrôle continu sur nous à l’échelle individuelle, nationale et mondiale. Sachant que je ne suis pas le seul à avoir été victime de ce type d’INTERVENTION, vous pouvez peut-être comprendre mon zèle à diffuser ces informations à un public aussi large que possible, et surtout à ces personnes enlevées qui souffrent et qu’une société sceptique a ignorées et ridiculisées.

Rappelez-vous simplement que, malgré ceux qui ne comprennent pas – n’ayant pas subi l’ensemble des abus que nous avons subis, ce dont ils devraient être éternellement reconnaissants – il y a des millions de personnes en Amérique et dans le monde qui COMPRENNENT. J’espère et je prie pour que les informations contenues dans ce dossier vous aident à vous libérer de l’influence des « intrus » et à recouvrer votre souveraineté personnelle.

N’oubliez pas que vous avez le POUVOIR de revendiquer votre INDÉPENDANCE vis-à-vis de ces parasites collectivistes.

Leur arme est de vous faire croire que vous devez vous soumettre et que vous n’avez pas le choix en la matière. C’EST UN MENSONGE ! !! Je vous recommande cependant fortement, pour tenir bon, de mettre votre foi dans un pouvoir qui est infiniment plus grand que l’ensemble du collectif extraterrestre… c’est Dieu Tout-Puissant.


Mes propres tentatives pour me libérer du contrôle des collectivistes extraterrestres ont été un processus long et douloureux, mais je suis convaincu que le Tout-Puissant, et dans une certaine mesure les forces éthiques de l’autre monde, m’ont aidé tout au long du chemin – peut-être plus que je ne pourrai jamais le savoir. Cependant, une fois que l' »ennemi intérieur » a été exposé et que j’ai commencé à résister au processus d’infiltration de mon inconscient par des extraterrestres, j’ai pu, en un sens, « quitter » le collectif avec des informations plutôt dommageables, ce qui a nui à la continuité du « collectif ».

Les collectivistes prennent un risque en connectant les humains individualistes à leur collectif par le biais d’implants psioniques, car il y a toujours la possibilité que les implants fonctionnent dans les deux sens. En d’autres termes, si la personne enlevée prend conscience de la manière dont elle est manipulée et contrôlée à un niveau inconscient, sa nature individuelle peut, par instinct de conservation, sentir que sa souveraineté personnelle est menacée et elle peut essayer de reprendre le contrôle.

Ce faisant, elle pourrait réussir à « sonder » ou « interroger » le collectif, violant ses secrets les plus intimes et menaçant ainsi sa sécurité.

C’est pourquoi les aliens dépendent tellement du contrôle de l’esprit et de la répression de la mémoire par la technose et la dissolution électrochimique de la mémoire, et de toutes les autres méthodes qu’ils utilisent pour imposer le contrôle de l’esprit. Je dirai pour sûr que si je peux me défendre, alors d’autres personnes enlevées qui ont été implantées ou même celles qui sont nées dans le collectif Ashtar en dessous ou au-delà de cette planète peuvent également se défendre et réclamer leur identité individuelle et leur indépendance, en particulier avec l’aide de l’Intervention divine.

Depuis ma découverte personnelle de la conspiration ashtaro- draconienne visant à « assimiler » les habitants de cette planète, j’ai trouvé des similitudes remarquables entre ma perception de la réalité et certains aspects des médias de science-fiction. Il semblerait que l’inconscient collectif de l’humanité ici sur terre perçoive certaines choses à un niveau plus subtil qui émergent sous forme d’inspiration au niveau conscient, par exemple la possibilité d’être « assimilé » dans un réseau de contrôle extraterrestre.

Et oui, STAR TREK avait raison – du moins en ce qui concerne cette partie de la réalité extraterrestre – même si une race scientifiquement sophistiquée utiliserait des dispositifs de contrôle mental micro-miniaturisés intégrés au système nerveux central du cerveau plutôt que les dispositifs cybernétiques lents et encombrants dépeints dans les séries et les films. J’ai dû rire du film MARS ATTACKS, parce qu’il y avait tellement de vérité dans ce film sur la façon dont certains dirigeants et les personnes enlevées par les « Gris hugging » ont traité les extraterrestres.

Le besoin apparent des gens de vénérer la super-technologie des Gris en dépit de leurs abus contre notre société, est incroyable.

Dans certains cas – comme c’est le cas pour certains agents secrets du « syndrome de Stockholm » contrôlés par l’esprit – cela se résume à une simple PEUR du pouvoir de ces créatures. En d’autres termes, ils les aiment parce qu’ils ont peur de ne pas le faire.

Nous pouvons comparer cela aux premiers cultes du serpent, comme les anciens cultes néolithiques qui existaient sur l’île de Malte, qui ont construit des temples souterrains complexes – par exemple l’hypogée de Hal Saflienti qui, selon certains, est relié aux niveaux les plus bas à un énorme système souterrain « extraterrestre » – dans lequel ils ont sacrifié des dizaines de milliers d’humains dans l’Antiquité afin d’APAISER les « dieux » serpentins du monde souterrain.

Soit dit en passant, à la fin des années 1930, plus de 30 écoliers ont disparu sans laisser de traces dans l’hypogée des catacombes de Hal Saflienti à Malte avec leurs enseignants et leurs guides, un incident qui a été rapporté dans le magazine NATIONAL GEOGRAPHIC d’août 1940.

Sur un plan plus humain, il y a eu le Premier ministre britannique Neville Chamberlain, qui a en substance livré la Tchécoslovaquie à Adolph Hitler dans une tentative pitoyable d’APAISER l’appétit de conquête de ce dictateur.

Mais cela eut l’effet inverse, et ne fit qu’augmenter l’appétit et l’audace de conquête d’Adolph Hitler et son mépris pour les dirigeants à la faible volonté comme Chamberlain. Il serait sage de tirer les leçons des erreurs du passé.

Le tueur de dragon

Ensuite, il y a les légendes, qu’elles soient fondées ou non sur des faits, des Dragons et des Tueurs de Dragons d’autrefois.

Par exemple, il y avait le chef de la ville de Séléné, en Libye, dont la communauté – selon la légende – était affligée par un dragon cracheur de feu. Il a tenté d' »apaiser » la bête avec du bétail, jusqu’à ce que tout le bétail soit épuisé et que les villageois commencent à tirer au sort afin que les élus puissent être sacrifiés et que la ville soit temporairement épargnée de nouvelles attaques dévastatrices du dragon. Un jour, la propre fille du roi fut choisie et, bien qu’accablé par le chagrin, le roi permit néanmoins qu’elle soit attachée au poteau à l’extérieur de la ville.

Alors que le dragon s’approchait, un chevalier sur un cheval blanc et vêtu d’une armure d’argent s’approcha d’une autre direction. Il s’agissait du célèbre Dragonnier chrétien, Saint Georges. Avec sa lance en acier et un bouclier avec une croix rouge sur un fond blanc reflétant la lumière du soleil, le chevalier s’est rapidement approché du dragon et l’a empalé.

La légende raconte que Saint-Georges a épousé la princesse de Séléné et qu’ils ont vécu heureux pour toujours, comme on peut s’y attendre pour une fin de livre de contes traditionnelle.

Même si la légende est plus symbolique que les faits, elle contient néanmoins de nombreuses vérités qui peuvent être apprises aujourd’hui dans nos rapports avec certains programmes « extraterrestres » et/ou « totalitaires ».

En bref, l’APPRÉCIATION N’EST JAMAIS LA RÉPONSE. Elle n’est qu’une forme de CAPITULATION ou de renonciation. Les « collectivistes » ashtariens d’ici et d’ailleurs croyaient par exemple qu’en « apaisant » leurs ennemis et en leur permettant d’accéder à leurs sociétés, ces entités malveillantes pourraient être « converties » au côté de la raison. Cela a peut-être réussi dans quelques cas, mais certaines forces sont tellement dégénérées – comme les trous noirs spirituels qui ont perdu tout vestige de « lumière » en eux – qu’elles ne se détourneront JAMAIS du côté du mal.

Et donc, jeter ses perles devant de tels « porcs » ne fera qu’augmenter leur appétit pour d’autres « perles » et leur mépris pour ceux qui les ont jetées.

En ce qui concerne les Reptiloïdes et les Gris, je voudrais personnellement donner mon interprétation de la prophétie de Genèse 3:14, qui, de mon point de vue, indiquerait que les Reptiloïdes sont devenus une race de réprouvés sans espoir d’atteindre un quelconque degré d’intégrité spirituelle, ayant complètement anéanti en tant que race tout degré de vertus spirituelles qu’ils auraient pu posséder à l’origine.

L’histoire a prouvé à maintes reprises que les Reptiloïdes/Gris sont, en dépit de leur vaste intellect collectif, des créatures irrémédiablement livrées à l’instinct prédateur des animaux, et qu’ils ont perdu TOUT sens de la conscience individuelle… étant devenus par essence les esclaves absolus de ces « parasites astraux » – si vous voulez – qui les contrôlent.

Une forme physique capable de développer une technologie avancée mais PAS capable de maintenir un degré quelconque de maturité spirituelle ou de conscience auto-motivée pour « apprivoiser » ces instincts prédateurs inférieurs ne devrait PAS être tolérée dans cet univers.

Ils ne devraient pas plus être tolérés qu’un virus du sida, qui ne connaît rien d’autre que la conquête et la destruction, ne devrait être toléré dans un corps humain. Ces reptiloïdes DEVRAIENT PAYER pour ce qu’ils ont fait à notre peuple ainsi qu’à des millions, voire des milliards d’hommes, de femmes et d’enfants sur d’autres mondes coloniaux dans toute la galaxie. Je ne saurais trop insister sur cette conviction !

Bien sûr, je ne fais référence ici qu’aux entités reptiliennes bipédales capables de développer la technologie, et non aux nombreux hybrides génétiques qui sont nés avec une âme-matrice humaine, ni aux reptiles non bipédales. De même, tout reptile bipédal qui est séparé du collectif et qui a été « apprivoisé », pour ainsi dire, ne devrait pas être inclus dans cette extermination, mais il devrait être interdit de procréer après son espèce.

La Genèse 3:14 déclare que c’est la décision du Tout-Puissant – et après tout, c’est « SON » UNIVERS – qui a été décrétée pour le bien du reste de l’humanité et de la création.

Sinon, si on laisse le problème se poursuivre, les pulsions prédatrices insatiables de ces créatures contre-nature à l’appétit sans limite et maléfiques finiront par faire en sorte que leur influence corruptrice se répande dans toute la galaxie et tout l’univers, ce qui signifierait finalement la fin de toute vie humaine telle que nous la connaissons… puisque les Reptiloïdes et les Gris Reptiliens n’ont JAMAIS montré le moindre intérêt – en tant que collectif interventionniste – à respecter la vie humaine où que ce soit dans l’univers. Ils n’ont pas non plus montré le moindre intérêt à faire la paix avec l’humanité, sauf dans le cas de fausses ouvertures de « paix » feintes qui ont TOUJOURS, MAIS TOUJOURS, abouti à la trahison et à la destruction inévitables de la société humaine avec laquelle ils ont établi un « traité de paix ».

La prophétie de la Genèse ne s’est pas nécessairement réalisée au moment où elle a été prononcée. Comme c’est le cas pour de nombreuses prophéties, celle-ci ne se réalisera que plus tard…

Esaïe 65:25 déclare que la réalisation de cette prophétie aura lieu au cours du Millénaire. Tout ce qui précède a été confirmé par le Dr Paul Bennewitz, qui était l’un des enquêteurs les plus notoires et les plus originaux de la présence des Gris Alien opérant dans la base sous l’Archuleta mesa près de Dulce – et aussi dans les canyons près de Los Alamos – Nouveau Mexique. Bennewitz a ensuite été « interné » dans un hôpital psychiatrique d’Albuquerque avec l’aide de William Moore et d’autres « ufologues » soutenus par la CIA qui ont nié avec force l’existence des enlèvements, des mutilations de bétail et des bases souterraines.

Il est intéressant de noter qu’une partie du prétendu accord entre la CIA et les Alien Gris était qu’en échange de la technologie, la CIA devait dissimuler la réalité des enlèvements, des mutilations de bétail et des bases souterraines.

Alors qu’il était à l’hôpital psychiatrique, Bennewitz a été électrocuté pour se soumettre, et lorsqu’il a été libéré, il a déclaré publiquement qu’il n’avait « plus d’intérêt pour les OVNI ». Mais auparavant, Bennewitz avait déclaré que, d’après ses propres expériences avec l' »ALIEN » [il a utilisé le mot dans un sens collectif parce que la plupart des extraterrestres sont comme des « cellules » individuelles dans un vaste organisme collectif de contrôle], il en était venu à la ferme conviction que l' »ALIEN » était irrémédiablement trompeur et que la SEULE façon de traiter ou de raisonner les extraterrestres/aliens est de les traiter comme on le ferait avec un CHIEN ENRAGÉ !

Le collectif extraterrestre – étant complètement vendu à ses instincts d’animal de base et à la volonté des contrôleurs lucifériens du collectif – ne respecte qu’une seule forme d’autorité. C’est-à-dire, la FORCE BRUTE !

À la lumière de la connexion luciférienne, je dirais aussi la FORCE SPIRITUELLE BRUTE. Si, comme certains le prétendent, les véritables contrôleurs en coulisses du collectif « draconien » ou HIVE sont les anges rebelles eux-mêmes, alors, outre l’attaque technologique et psychologique, ils utiliseraient la sorcellerie ou la sorcellerie noire pour s’attaquer à notre nature.

Si ces anges rebelles sont irrémédiablement voués au mal, alors leurs « marionnettes » que nous connaissons sous le nom de « Gris » ou « Reptiloïdes » peuvent être aussi repenties que ces êtres infernaux le sont eux-mêmes, à moins bien sûr que les Gris/Reptiloïdes ne soient capables de se libérer de l’emprise du « collectif luciférien ».

Comme je l’ai dit précédemment, il est important pour nous de savoir où se trouvent les « lignes de bataille » dans ce secteur immédiat de la galaxie qui entoure notre propre système solaire, qui est naturellement le secteur où se trouve la plus ancienne de toutes les cultures galactiques… la planète Terre étant bien sûr de loin le plus ancien de tous les mondes de ce secteur.

Je dois dire que certaines des autres cultures planétaires prétendent voyager de façon interdimensionnelle et ont parlé à leurs « contacts » de 11 « densités » et d’une douzième qui se manifeste maintenant spontanément dans l’Omnivers.

L’Omnivers lui-même serait constitué de notre Univers de la Matière ainsi que de son homologue Anti-Matter TWIN ou DAL, et également des 12 densités qui composent l’Omnivers, y compris notre propre réalité de « 3ème densité ».

Dans certaines de ces densités, le « temps » s’écoulerait à des rythmes différents. Dans certaines de ces dimensions, trois « jours » sur un monde de l’autre dimension équivaudraient à trois « heures » sur une terre de troisième dimension.

En d’autres termes, une culture sur la planète Terre peut avoir été établie en même temps qu’une autre dans un autre « royaume » par des fraternités d' »astronautes antiques » par exemple, mais une civilisation serait plus « ancienne » que l’autre. Ces colonies d' »astronautes antiques » étaient prétendument composées des esprits les plus avancés du monde antique [la terre], ou de personnes qui ont été initiées dans ces loges scientifiques secrètes dont les agents recherchaient continuellement ceux dont l’intelligence était supérieure à la moyenne.

Les motifs de certaines de ces fraternités scientifiques étaient peut-être honorables, c’est-à-dire qu’elles empêchaient les masses belligérantes d’avoir accès à des connaissances dangereuses afin de prévenir leur autodestruction. Les motifs des autres n’étaient pas aussi honorables, et se résumaient à rien de moins que du snobisme et de l’élitisme intellectuels ou fraternels.

Ces anciens « exodes de cerveaux » auraient maintenu la population terrestre dans un état d’atrophie technologique constante, tandis que les « fraternités scientifiques » auraient continué à développer leurs sciences en mettant en commun leurs connaissances et leurs ressources, en commençant à coloniser d’autres royaumes en dessous, au-delà, voire parallèlement à la planète Terre – en passant progressivement à d’autres densités grâce à une technologie de type Philadelphie-Montauk, disons par exemple à une densité dimensionnelle avec un rapport de trois jours à trois heures comme décrit ci-dessus.

Ainsi, en utilisant ce rapport, une culture établie sur la planète TERRE en 1000 avant J.-C. pourrait avoir 3000 ans en 2000 après J.-C., alors qu’une culture établie dans une densité dimensionnelle périphérique au même moment dans le « temps » pourrait avoir 78 000 ans en 2000 après J.-C., « relativement » parlant.

La « solidité » d’une telle réalité dimensionnelle ne serait pas aussi concrète que la nôtre selon certaines théories, car l’espace et le temps doivent fonctionner ensemble. Si vous augmentez le TEMPS, alors l’ESPACE doit céder une partie de son « terrain » dans le processus, et vice versa. Ainsi, les objets et les événements d’une telle réalité dimensionnelle pourraient être plus « fluides » ou « rêveurs » que dans la réalité concrète de la troisième dimension, car l' »espace » et la « matière » doivent céder une partie de leur territoire au « temps » de manière réciproque.

Cependant, TOUTES les dimensions interagissent les unes avec les autres aux niveaux plus subtils de la réalité. Les événements dans une dimension ont un effet sur le résultat des événements dans les autres… dans un type de cause-effet trans-dimensionnel.

Certains interlocuteurs suggèrent que le concept du TEMPS tel que nous le connaissons est imparfait. En d’autres termes, le « futur » ne serait pas nécessairement devant nous et le passé AU-DELÀ de nous, mais l’ETERNEL MAINTENANT existerait dans le MÊME ESPACE, mais dans des phases ou des fréquences différentes.

Une représentation symbolique pourrait être de dire que le TEMPS est plutôt un conglomérat tissé d’ÉVÉNEMENTS. Ces événements peuvent être considérés symboliquement comme l’EAU dans ses différentes PHASES.

Autrement dit, le soi-disant « futur » peut être considéré en général comme des événements qui sont dans un état GAZEUX. Ces événements ont une SUBSTANCE mais ils ne sont pas « concrets » ou « figés ». Le soi-disant « présent » peut être considéré comme LIQUIDE.

Les événements présents sont plus solides que les événements gazeux, mais ils sont encore suffisamment fluides pour être manipulés, canalisés et formés par la volonté divine ou humaine. Le soi-disant « passé » serait généralement les événements qui sont devenus SOLIDE, comme la glace. Ils sont figés et ne peuvent pas être annulés. Il peut y avoir des événements « avant » qui sont SOLIDES, et des événements « derrière » qui sont GAZEUX, vous pourriez dire, et le PRÉSENT ou l’ÉTERNEL MAINTENANT pourrait, comme l’eau, se croiser à n’importe quel point de la chaîne d’événements où les « événements gazeux » n’ont pas encore été transformés en « événements solides ».

Il ne s’agirait donc pas tant d’un passé passé et d’un futur que d’un cas d’ÉVÉNEMENTS de cause à effet qui sont dans un état de transition d’une PHASE GAZEUSE à une PHASE LIQUIDE à une PHASE SOLIDE.

Voyage dans le temps

SI les voyages dans le temps étaient possibles, et que l’on devait se tourner vers le passé et essayer de changer un événement CONCRET, certains pensent que cela aboutirait à ce que l’on appelle un paradoxe, ou deux événements SOLIDES occupant le même ESPACE.

Or, comme deux SOLIDES ne peuvent pas occuper le même ESPACE EN TROISIÈME DIMENSION, le nouvel événement qui remettrait en question un ÉVÉNEMENT CONCRET déjà existant dans le même espace-temps ne pourrait pas conserver sa solidité ni rester dans ce même espace.

Ainsi, en substance, un PARADOXE ne peut pas exister dans la troisième densité de béton. Si ce voyageur dans le temps insistait pour modifier un événement solide et restait dans le « passé » ou dans cette partie de l' »événement », il pourrait alors se retrouver dans une situation où il serait impossible de modifier un événement solide déjà existant dans le même espace-temps.

Il ou elle créerait simplement un champ quantique localisé et ce champ et ses occupants seraient simplement poussés sur le côté et hors de la troisième densité et dans une dimension périphérique où des paradoxes peuvent exister en raison de la nature « fluide / rêveuse / surréelle » des objets et des événements dans cette réalité.

Il ou elle passerait essentiellement à un « état gazeux de forme de pensée » avec tous les autres qui auraient pu être éliminés de la troisième dimension de cette manière. C’est apparemment la manière simple dont la nature traite les « paradoxes ».

Plus on altère le « temps » [en étant essentiellement retiré de la « chaîne d’événements »], moins on aura de bases dans l' »espace-matière ». On peut concevoir qu’on puisse altérer le temps et créer tellement de paradoxes qu’ils sont déplacés dans une densité qui n’a presque pas de matière concrète. À ce stade, ils n’existeraient, comme on l’a suggéré, que sous la forme de « formes de pensée » dématérialisées, ce qui, selon moi, ne serait probablement pas une existence très excitante.

Ne cédez donc pas trop vite à certaines entités « canalisées » qui voudraient que nous abandonnions notre terrain ou notre emprise dans la 3e dimension – ou réalité « matérielle » – et que nous nous engagions dans une « ascension collective du nouvel âge » vers les 4e et 5e dimensions. Il se peut qu’elles ne souhaitent pas que nous habitions la 3e dimension simplement parce que cela nous donne une grande influence sur les autres dimensions.

La matière ou le matériau de 3e dimension n’est pas « maléfique » comme le croient certains cultes gnostiques, la matière n’est qu’un outil. Elle peut être utilisée pour le bien. Ou elle peut être utilisée pour le mal.

Ainsi, bien que nous devions être vigilants dans la défense de notre planète, je crois que nous devrions également être vigilants dans la défense de notre dimension ! À ce stade, je vais donc détailler ce que je « perçois » comme étant les « frontières interstellaires » dans ce secteur de la galaxie, sur la base de ce que j’ai appris de mes propres expériences et sources « cosmiques » ainsi que de nombreuses autres confirmations. Ce qui suit est basé sur des années de recherche et d’interaction avec les personnes enlevées et les personnes contactées, et sur l’examen de la cohérence insaisissable mais spectaculaire de milliers de livres, documents, dossiers, etc.

Ces « frontières » telles que je les « perçois » sont essentiellement les suivantes. La Fédération ANDRO-PLEIADIENNE, les « non-interventionnistes », ont des alliances majeures au sein des systèmes stellaires suivants : Taygeta Pleiades, Vega Lyra, Iumma/Ummo/Wolf 424, Tau Ceti, Epsilon Eridani, Procyon, Alpha Centauri, etc.

L’Empire DRACO-ORION, les « interventionnistes » [enlèvements/mutilations, etc.] sont dominants dans Alpha Draconis, Epsilon Bootes, Zeta II Reticuli, Rigel Orion, Bellatrix Orion, Polaris, Nemesis, etc. Némésis est une « étoile noire » ou une proto-étoile située en dehors du système Sol en direction d’Orion, mais plus proche que Proxima Centauri, qui n’était pas assez massive pour atteindre la fusion stellaire.

Au lieu de cela, elle s’est condensée en une énorme sphère solide et gelée qui a été détectée par nos satellites IRIS. Némésis serait le principal centre de mise en scène des opérations draconiennes d’Orion contre le système Sol et a été à l’origine de nombreux planétoïdes « conçus », comme Geographos et *Phobos

[*où résident 2000 « Grisoriginaux » qui servent de sources biogénétiques pour les millions de clones Grey opérant dans le système Sol. Phobos est également l’endroit où les 109 membres du programme original d' »échange de personnel » humain se sont réellement retrouvés, selon le contact Alex Collier – où ils ont été utilisés comme fourrage pour d’autres expérimentations biogénétiques].

Et aussi d’autres planétoïdes qui ont traversé le système Sol depuis au moins 1953. Beaucoup de ces planétoïdes ont effectué des « changements de cap » imprévisibles et, en 1953, deux d’entre eux ont simultanément établi des orbites géosynchrones stables autour de la planète Terre, ce qui suggère fortement qu’ils sont « contrôlés ».

Ces planètes ont apparemment servi de base aux collectivistes gris/réptiloïdes dans leurs projets d’enlèvement, de contrôle mental, d’implantation, de mutilation génétique et animale, de base souterraine et d’infiltration sur terre.

Pour confirmer ce qui précède, le numéro du 25 août 1954 du MELBOURNE SUN [Melbourne, Victoria, Australie] contenait un article intitulé « THE NEW SATELLITES », qui déclarait Deux météores [astéroïdes ?] sont devenus des satellites de la terre et se déplacent avec eux à une distance de 400 à 600 miles dans l’espace, selon le dernier numéro du magazine américain « AVIATION WEEK » publié hier. Le magazine a déclaré que la découverte des satellites a plongé l’armée de l’air dans la confusion cet été. L’alarme sur les observations n’a pris fin qu’après qu’elles aient été identifiées comme naturelles plutôt qu’artificielles ».

Une autre possibilité serait qu’il s’agisse d’objets naturels « fabriqués », comme des planétoïdes évidés.

L’arrivée simultanée de deux GRANDS astéroïdes, et non de « météores », combinée au fait qu’ils ont tous deux pris une orbite géosynchrone [synchronisée avec la rotation de la terre et toujours positionnée sur un lieu géographique particulier], serait une incroyable « coïncidence ».

Selon des sources « internes », la NSA a établi un contact radio avec les « Gris » opérant dans ces planétoïdes, ce qui a conduit à l’atterrissage de la base aérienne Edward’s/Muroc/Holloman en 1954 et à la négociation d’un traité – sous l’administration Eisenhower – avec les Gris et les Reptiloïdes basés dans l’espace, même si les traités précédents [Truman, etc. ont été signés avec les groupes humanoïdes [Telos/Ashtar/Agharti/Melchizedek] du mont Shasta, en Californie, et les groupes liés aux Reptiloïdes, Draconis gris, Bootes et Orionites du mont Archuleta, près de Dulce, au Nouveau-Mexique.

Selon l’ancien officier de sécurité de la base de Dulce, Thomas Castello, le traité de Shasta remonte à la présidence de Grover Cleveland. Il inclurait également les forces chtar « Agharti » et « Silver Fleet » sous l’Asie centrale et les colonies « Posidean » sous le Matto Grosso et les régions environnantes du métro brésilien.

Il semble que ce soit Truman qui ait établi ou mis à jour le traité avec les Gris du sous-sol – Archuleta ? – juste après la Seconde Guerre mondiale, en plus du traité déjà existant avec les Gris que le gouvernement bavarois avait établi par VIA l’empire de Gizeh [Phoenix ?] dès 1933.

En plus de la Fédération ANDRO-PLÉIADE et de l’Empire DRACO-ORION, la TROISIÈME grande alliance interstellaire dans ce secteur de la galaxie serait le CORPORATE-COLLECTIVE – également connu sous le nom de collectif ASHTAR ou ASTARTE qui a des liens avec les anciennes collaborations humanoïdes-reptiloïdes de l’Égypte, de l’Inde et de Babylone.

Cette alliance a des centres d’influence majeurs dans Altair Aquila, Sirius-B, Arcturus, Aldebaran, Zeta I Reticuli, Bootes Centaurus, et bien sûr Sol, etc. Les collectivistes, qui se composent de diverses races humanoïdes, reptiloïdes, insectoïdes, etc. – peuvent être interventionnistes ou non interventionnistes selon le « camp » auquel ils s’allient à un moment donné, les non-interventionnistes andro-pléiadiens OU les interventionnistes draco-orientaux.

Voilà pour ma perception des rouages géopolitiques du secteur immédiat de l’univers, basée sur ce que j’ai appris de diverses sources d' »intelligence galactique ».

Revenons maintenant au système Sol et poursuivons avec ce que nous ont appris des sources de renseignement et de recherche plus « terre-à-terre ». Concentrons-nous un instant sur le sujet de la collaboration entre les jésuites et les maçons. Il s’agit d’un culte de collaboration entre les jésuites et les maçons, sous la forme des « Chevaliers du Cercle d’Or », qui, sur ordre de la noblesse noire, ont infiltré les gouvernements du nord et du sud pendant la guerre civile américaine. La noblesse noire craignait qu’une Amérique forte et indépendante ne menace la domination économique du monde que détenait l’élite européenne.

Leurs agents au nord et au sud ont creusé un fossé entre les Yankees et les rebelles et ont contribué à fomenter et à précipiter la guerre. Tout comme il y avait un argument légitime dans la guerre du Viêt Nam, le communisme… il y avait aussi un argument légitime dans la guerre civile – l’esclavage dans un pays où tous les hommes étaient censés être égaux. Cependant, ces tensions extérieures étaient aggravées et manipulées par les agents du Nouvel Ordre Mondial dans les coulisses. Avant de revenir sur les révélations de Philadelphie III,

J’aimerais vous faire part d’une autre source d’information en rapport avec ce qui précède.

Les informations suivantes sont extraites du livre « TRIBULATION 99 : ALIEN ANOMALIES UNDER AMERICA » (sous-titre : THE SHOCKING TRUTH ABOUT THE COMING APOCALYPSE), par le colonel retraité Craig Baldwin de l’armée de l’air. Baldwin traque la conspiration Quetzal depuis plus de dix ans.

Malgré le risque pour sa sécurité personnelle, Baldwin continue à rendre publiques ses étonnantes découvertes par le biais de projections et de tournées de conférences dans le monde entier ». (1991 – Ediciones La Calavera, P.O. Box 1106, Peter Stuyvesant Station, New York, N.Y. 10009-1106).

Le texte qui suit est une paraphrase de certains des points forts des recherches de Baldwin : La conspiration du « Quetzal » implique une espèce étrangère d’hominoïdes reptiliens qui collaborent depuis l’Antiquité avec une branche renégate de cultistes mayas dégénérés.

Plus récemment, les nazis se sont apparemment associés à cette alliance impie et travaillent avec eux pour saper l’Amérique du Sud et du Nord. – L’un des serviteurs de la conspiration Quetzal était le président NATIONAL SOCIALISTE du Guatemala [à partir de 1951] Jacobo Arbenz, qui était en fait – selon Baldwin – un infiltré du collectif Quetzal. Il a planifié la prise de contrôle de la United Fruit Co. et a confisqué de grandes étendues de terre dans tout le Guatemala.

On dit que les membres de son culte secret [lié aux aliens] ont rétabli l’ancienne pratique maya du sacrifice humain. Plus de 40 000 Guatémaltèques ont mystérieusement disparu sous sa direction. Plusieurs corps ont été retrouvés plus tard dans les cratères de volcans éteints de la région, comme s’ils avaient été mutilés puis largués du ciel. – Les Quetzal, dont la principale base se trouve en Antarctique (près de la base nazie « New Berlin » ? – Branton), ont infiltré l’Amérique du Sud et l’Amérique centrale par un système de cavernes et de tunnels et ont fait de même dans toute l’Amérique du Nord.

L’une de ces zones se trouvait sous le désert du Nevada. Les essais nucléaires [intentionnellement ?] ont fait voler en éclats certaines de leurs principales installations souterraines, et le Quetzal a juré de se venger. – Le gouvernement américain a envoyé 20.000 fusils d’assaut M-16 à l’armée guatémaltèque. Selon Baldwin, c’était pour lutter contre l’infiltration continue du Quetzal et les activités dans et sous ce pays. Plus de 100.000 soldats guatémaltèques seraient morts dans des conflits avec les forces terrestres intérieures.

L’Antarctique et sa zone « vortex » est le principal quartier général d’où les Quetzals/Nazis ou Reptiliens/Fascistes planifient une prise de contrôle planétaire « de bas en haut ».

Les Quetzal sont nommés d’après le dieu maya « Serpent » Quetzalcoatl. – Des programmes extraterrestres sont diffusés sur la fréquence de 666 mégahertz [la même longueur d’onde que la pensée humaine], aux États-Unis et dans le monde entier. – Au moins 6 satellites ainsi que la navette spatiale Challenger elle-même ont été détruits par les forces occultes soutenues par Quetzal [Illuminati ?] dans une tentative de saboter le programme spatial américain. Une arme à faisceau de particules utilisée par cette cinquième colonne en collaboration avec une base extraterrestre près de Port Salinas, a peut-être été utilisée pour détruire nos vaisseaux spatiaux.

– Les forces Quetzal [jointes reptiliennes – renégates mayas – et nazies] ont tenté de s’emparer des gouvernements d’Amérique centrale par infiltration : Nicaragua, Grenade, Chili, Guatemala, Salvador, Panama.

Ils ont miné ces zones grâce à un système de tunnels artificiels et de cavernes naturelles qu’ils contrôlent. Le président chilien Salvador Allende a également été impliqué dans la conspiration. M. Baldwin parle également des générateurs de tremblements de terre à ondes scalaires qui étaient concentrés sur les lignes de faille du Chili et réglés sur leur fréquence EM pour produire de l’instabilité, entraînant des tremblements de terre massifs.

Ces ondes scalaires ont été détectées par l’I.T.T., qui contrôle le réseau de communication du Chili. – Henry [Opération Paperclip] Kissinger a placé son ex ( ?) ami Walter Ralph à la tête des services secrets chiliens après la chute d’Allende. Klaus Barbi était encore en vie en Bolivie à l’époque.

L’ancien ambassadeur d’Allende aux États-Unis meurt en descendant en voiture dans le rang de l’ambassade le 21 septembre 1976, lorsqu’il « s’enflamme » mystérieusement. Ainsi, en ramenant la conspiration au niveau de l’homme-collaborateur de cette « conspiration cosmique », nous revenons maintenant à l’agenda de « Philadelphie III » :

La guerre civile planifiée par l’élite du nouvel ordre mondial est également relatée depuis un certain temps dans des documents « prophétiques » bien analysés et prouvés de l’histoire récente du Canada.

(3) Les Indiens cris, qui ne veulent pas rester dans un Québec indépendant, se soulèvent dans la « REBELLION UNGAVA », appellent le gouvernement canadien à honorer les traités de la Couronne avec les Cris, et tentent de conserver leurs terres et leur loyauté envers le Canada, tandis que la communauté anglo-canadienne du Québec fait appel au gouvernement fédéral pour les protéger contre la montée des tensions politiques et les actes de violence dont ils sont victimes.

(4) Dans un acte de pression politique désespéré, les Indiens cris s’emparent alors des énormes installations hydroélectriques de la Baie James situées dans le Nord du Québec, et les sabotent, provoquant immédiatement des pannes de courant massives au Québec qui se répercutent sur le réseau, « sur » toutes les zones industrielles du Sud-Est de l’Ontario et aussi sur toute la côte Est et Nord-Est des États-Unis. Dix-neuf États américains, y compris le district de Columbia, seront directement touchés par la panne massive, qui suivra le sabotage des installations hydroélectriques de la Baie James dans le nord du Québec.

Ces États sont : Maine, New Hampshire, Vermont, New Jersay, Rhode Island, New York, Massachusetts, Connecticut, Pennsylvanie, Maryland, Delaware, Virginie, Caroline du Nord et du Sud, Kentucky, Tennessee, Indiana, Michigan, Ohio et le District de Columbia, paralysant toutes les activités à Washington. Dans les premières heures de ce black-out massif, le président déclenchera et appliquera plus d’une douzaine de décrets, dont le décret 11490 qui instaurera la loi martiale et suspendra les droits constitutionnels dans les États visés.

(Note : si et quand cela se produit, ignorez ces soi-disant « décrets ». S’ils sont inconstitutionnels, ils sont alors ILLÉGALES et ne valent pas le papier sur lequel ils sont écrits. Néanmoins, ATTENTION, car à ce stade, le Nouvel Ordre Mondial aura déclaré la guerre à la République constitutionnelle des États-Unis d’Amérique, si ce n’est déjà fait, en établissant de tels « décrets » – Branton)

La FEMA, les GROUPES DE BATAILLE des Nations unies, le FINCEN, la MJTF et le BATF entreraient alors en action, les armes à feu seraient confisquées tandis que tous les droits et garanties constitutionnels seraient suspendus.

(Vous ne le voyez pas ?

Les unités de la gestapo des Nations unies s’introduisent dans les maisons de votre Américain typique, Joe Redneck, qui dit : « Vous voulez mon arme, hein ? OK, tiens… prends aussi mon plomb… BLAM ! » En ce qui me concerne, ces envahisseurs devraient être traités comme n’importe quel VOLEUR qui pourrait s’introduire dans une maison. Après tout, si vous êtes un PATRIOTE, vous finirez probablement dans un de leurs CAMPS DE MORT de toute façon s’ils vous « arrêtent », selon leur programme actuel. Le propriétaire et la victime potentielle d’une telle ATTENTAT seraient justifiés de défendre leur maison avec une force mortelle. Peut-être que lorsque les voleurs d’armes commenceront à mourir à droite et à gauche, le Nouvel Ordre Mondial justifiera une invasion extérieure du sol américain afin de « restaurer l’ordre » en Amérique dans le cadre d’une action militaire des Nations Unies.

Peu importe le nombre de pions qui s’emparent des armes ou de forces d’occupation qui sont tués au cours du processus, ce qui est important, c’est que l’élite de la noblesse noire obtienne son nouvel ordre mondial.

Au diable les « pions », dirait la soi-disant « élite », ils ne sont qu’un moyen de parvenir à une fin. Si seulement les forces communistes impliquées dans les opérations de l’ONU savaient que leurs VRAIS dirigeants sont ce qu’ils méprisent le plus : c’est-à-dire les « impérialistes d’entreprise » ou les banquiers internationaux ayant des racines fraternelles en Bavière qui ont « racheté » ces pays membres de l’ONU à la suite de programmes longs et soigneusement planifiés impliquant des prêts massifs à ces mêmes pays.

Pleinement conscients que ces prêts seraient thésaurisés et utilisés à mauvais escient par les dirigeants cupides de ces pays et que, par conséquent, ces prêts ne pourraient jamais être remboursés dans leur intégralité, les « banquiers » ont à leur tour exigé d’avoir accès à diverses ressources nationales OU forces militaires au sein de ces pays débiteurs à titre de remboursement, et la souveraineté de ces nations a été lentement assimilée dans la structure de pouvoir mondiale des Nations unies/ONU.

S’il y a une erreur majeure que les pères fondateurs ont commise – et c’est sans doute parce que beaucoup d’entre eux étaient de riches hommes d’affaires – c’est leur incapacité à placer dans la Constitution américaine des garanties suffisantes pour empêcher le gouvernement de l’électorat d’être subverti par les impérialistes des entreprises.

Le problème est venu des médias, et des forces bancaires internationales qui contrôlent les médias.

Un autre problème était de donner trop de pouvoir à un seul homme – le président des États-Unis. L’histoire a prouvé que les médias ont une influence MAJEURE sur la formation de l’opinion publique, si ce n’est en se livrant à une propagande tous azimuts et en contrôlant les esprits.

Les intérêts bancaires internationaux qui contrôlent les médias ont le pouvoir de créer des candidats de leur propre choix et de démolir ceux qui ne leur plaisent pas. Une fois que leurs recruteurs sont en fonction, ils ont, chose incroyable, le pouvoir de nommer leur propre personnel exécutif non sélectionné.

De plus, ils ont le pouvoir d’édicter des « ORDONNANCES EXÉCUTIVES », de signer les RESERVES ÉCONOMIQUES ou MILITAIRES de la nation pour PRIVER les organisations non élues, de créer des agences de renseignement secrètes dirigées par des personnes NON ÉLUES et de prendre des décisions VETO par le Congrès – qui devrait être le VRAI pouvoir de gouvernance.

Où avons-nous fait fausse route ? Quand avons-nous cessé d’être une démocratie et commencé à glisser dans les égouts d’une MONARCHIE FINANCIÈRE-FRATERNELLE-ÉLITISTE, le genre de gouvernement que les pères fondateurs de l’Union américaine détestaient tant ? – Branton)

Des troupes spécifiques vêtues d’uniformes noirs plats et des unités non marquées seront amenées par des hélicoptères UH-60 Blackhawk. Elles seront ensuite déployées en ligne et « balayeront » les villes, bâtiment par bâtiment, bloc par bloc, et retireront [par la force si nécessaire] les civils des villes.

Chaque équipe de recherche portera trois listes : Une liste noire, une liste blanche et une liste grise. Les noms figurant sur la liste noire seront retirés de force de leurs résidences et de leurs entreprises, attachés par des menottes flexibles et placés sur les hélicoptères noirs non marqués pour être emmenés vers une destination inconnue et préprogrammée.

Les personnes figurant sur la liste blanche [les collaborateurs ?] seront retirées « pour leur propre sécurité » et évacuées par avion, et celles figurant sur la liste grise seront également retirées pour leur propre sécurité – mais les troupes ont été informées qu’elles devaient « être surveillées parce qu’elles ne savaient pas encore sur quelle liste elles se trouvaient ».

Ainsi, sous ce type d’état d’urgence total, des milliers d’Américains [coupables de « crimes » haineux, environnementaux, financiers ou de contrôle des armes à feu ; ou de violation « criminelle » de l’une des dizaines de milliers de nouvelles réglementations gouvernementales ; ou de résistance au Nouvel Ordre Mondial] seront probablement emprisonnés [c’est pourquoi George Bush a décidé ces dernières années de doubler la capacité carcérale américaine].

Ces troupes spécifiques qui retireront des civils pré-identifiés de zones données et confisqueront les armes à feu, les « éléments subversifs », retireront certains groupes pour des raisons politiques et/ou religieuses [les groupes ciblés seront les propriétaires d’armes à feu, certains groupes religieux, et d’autres groupes ou organisations considérés comme nuisibles aux missions de « maintien ou de rétablissement de la paix » d’une force d’occupation, ou aux objectifs de l’organe gouvernemental actuel] ; ces troupes feront un usage massif d’infanterie mécanisée, d’unités d’assaut, d’unités d’infanterie légère, de MP, et elles seront toutes reliées aux forces spéciales des Nations unies.

Ces « unités spéciales » seront composées de Rhodésiens, d’Allemands de l’Est, de Bulgares, de Hongrois, d’Estoniens, d’Afghans, de Pakistanais, de Ghurkas et de Sud-Africains, amenés de pays qui, dernièrement, avaient des armées professionnelles qui n’existent plus, ou ont réduit la structure de leurs forces, et ont fourni un surplus de troupes militaires à l’opposition ; et qui ont été placés sous les auspices des Nations unies pour des « opérations spéciales activées ».

Ces troupes seront utiles pour de telles opérations car elles n’auront pas de famille ici, et elles ont été cachées et séquestrées à bord de RESERVATIONS MILITAIRES NON-ACTIVES éloignées pour les tenir à l’écart de la population civile et les empêcher d’être découvertes.

Note : je ne sais pas exactement combien de bases militaires américaines ont été « désactivées ». J’ai entendu dire par une source qu’il y a plus de 200 bases militaires américaines non actives qui ont été « officiellement » fermées « une fois la guerre froide terminée », et qui n’étaient « plus nécessaires ». Je ne peux pas dire dans quelle mesure ce chiffre est exact, ni s’il s’agit de bases dans le monde entier ou seulement aux États-Unis. Je pense que c’est le cas dans le monde entier. Nous devons cependant nous rappeler que plusieurs sources affirment qu’un grand nombre de bases militaires américaines, qu’elles soient actives ou inactives, possèdent de vastes homologues dans les bases souterraines. De nombreuses forces d’occupation des Nations unies seraient stationnées dans de telles installations souterraines jusqu’à ce qu’elles soient appelées à intervenir. En un sens, l’Amérique a déjà été INFILTRÉE et SOUS-MINÉE, voire VIDÉE par les forces de l’ONU et de l’Organisation du Traité de l’Atlantique Nord. – Branton).

Ils [les forces cachées du NWO] ne devront pas non plus à la population locale une quelconque forme de loyauté ou de préoccupation. Ils ont la mentalité des forces d’occupation dans un environnement hostile. Leurs lieux d’opposition réels possibles/ probables se trouvent dans des installations plus importantes telles que Fort Lewis, Washington. Ces troupes sont considérées comme des mercenaires ou des chemises noires.

Le scénario que ces troupes utiliseront probablement est la pratique consistant à insérer des forces par « corde rapide » dans une insertion verticale dans une zone confinée telle qu’un centre-ville, une banlieue ou une zone industrielle où aucune zone d’atterrissage d’hélicoptère (ZA) adéquate n’est disponible.

Le « DROIT MARTIAL » est un système de gouvernement sous la direction de l’autorité militaire. Il s’agit d’un type de loi arbitraire, émanant directement du pouvoir militaire et n’ayant aucune sanction constitutionnelle ou législative immédiate. Elle n’est justifiée que par la « nécessité » et remplace tout gouvernement civil…. La loi martiale est construite sur un principe de « non règlement », mais elle est arbitraire et, en vérité, n’a pas de loi. La suspension de l’assignation en habeas corpus est un élément majeur de la loi martiale.

Comme l’a écrit le juge Blackstone : « Dans ce cas, la nation se sépare avec une partie de sa liberté et les personnes suspectes peuvent alors être arrêtées sans motif assigné ». À la lumière de ce qui précède, lorsque les forces de la gestapo FEMA-ONU viennent frapper à votre porte sans votre consentement et sans mandat, volent vos armes, vos ordinateurs et vos biens personnels sous le prétexte d’une « urgence nationale » – ou même tentent de vous « reloger », vous et votre famille, ailleurs, en opposition à vos droits tels qu’ils sont énoncés dans la Constitution américaine et la Déclaration des droits – alors ce ne sera PAS un acte de la loi, MAIS UN ACTE DE GUERRE !

Vous avez le droit de résister, tel qu’il est énoncé dans la DÉCLARATION D’INDÉPENDANCE.

Lisez ces documents, car ils sont la FONDATION et le SOUTIEN de la République américaine. En fin de compte, la dernière ligne de défense de la République américaine – ou de ce système de gouvernement qui est établi dans la Constitution américaine, la Déclaration des droits et la Déclaration d’indépendance – ne sera pas celle de ceux qui sont coupables de la HAUTE TRESOR au sein de « notre » gouvernement qui ont vendu l’Amérique au Nouvel Ordre Mondial. Ce sera la MILICE DU CITOYEN, qui est autorisée par le 2e amendement.

Et pour vous tous, militaires, policiers et fonctionnaires du gouvernement qui avez juré de soutenir et de défendre les États-Unis Quand et si un état d’urgence national est déclaré, et quand vous commencerez à recevoir des instructions contradictoires du « gouvernement » sénatorial-congressionnel « élu » et du « gouvernement » militaro-industriel « non élu », il vous appartiendra personnellement de déterminer quelles instructions serviront les intérêts de VOTRE République américaine, et lesquelles serviront les intérêts de LEUR nouvel ordre mondial.


A suivre….

Rédigé et édité par BRANTON

Voir tous les article de la sous-catégorie : Fichier OMEGA


Que pensez-vous de cet article ? Inscrivez-vous et rejoignez la conversation





Merci à tous pour votre soutien.

Beaucoup d'entre vous sont avec moi, par le coeur et la pensée, et je vous transmet ma gratitude... Vous pouvez assurer la continuité de ce site de plusieurs manières... En partageant les articles que vous avez aimé... En achetant vos livres et vos produits préférés sur Amazon via ce site... Ou, si vous en avez la possibilité, en faisant un don (si minime soit-il)... Recevez toute ma gratitude... Mon Amour vous accompagne...


Votre aide est importante pour continuer...




ELISHEAN777 Communauté pour un Nouveau Monde  © Elishean/2009-2020


Tags:
0 Commentaires

Laisser une réponse

Imaginer un Nouveau Monde © Elishean 2009 - 2020

CONTACT

Vous pouvez nous envoyer un e-mail et nous vous répondrons dès que possible.

En cours d’envoi
Lorem commodo adipiscing neque. eleifend dapibus felis mi,
ou

Vous connecter avec vos identifiants

ou    

Vous avez oublié vos informations ?

ou

Create Account

%d blogueurs aiment cette page :